PGA Tour – Les plus beaux coups de l’année (n°4)

Par le 20 décembre 2011
email
Print Friendly and PDF

Le PGA Tour a sélectionné les 10 plus beaux coups de l’année sur le circuit Nord-Américain. Tous les jours de la semaine jusqu’au week-end de Noël, Monsieur Golf vous les raconte et revient sur l’année de son auteur.

Parler de Pebble Beach en plein hiver relève du masochisme c’est vrai. Mais au moment d’ouvrir le livre des coups de l’année, il est impossible de ne pas écorner la page D.A Points à Pebble Beach. Comme la plupart des coups de ce Top 10, celui de l’Américain a été décisif durant le dernier jour. Darren Andrew Points joue alors le troisième coup du 14, le par 5 le plus exigeant du parcours Californien. Son petit green ultra-surélevé et anormalement ferme défendu par un intimidant bunker en fait le deuxième trou le plus difficile de la semaine. Malheureusement pour l’Américain, son deuxième coup ne lui permet pas de s’ouvrir l’angle vers le drapeau placé en entrée de green juste derriére le bunker. Points, dont le meilleur résultat sur le PGA Tour est une 3e place, n’a pourtant jamais été aussi bien placé pour remporter sa première victoire. Il est alors chassé par un Hunter Mahan qui a le bouc en feu après un aller en 31.Ajouter à cela qu’il est en course pour remporter le Pro-Am en compagnie de Bill Muray et vous aurez une belle définition de l’expression “avoir la pression”. Son coup de gap wedge de 91 mètres pitche dans le rough pour ensuite rouler jusqu’au trou pour un eagle de fou furieux. Le Pékinois* d’1m86 déflore son palmarès et devient seulement le quatrième joueur en vingt ans à écrire la première ligne de son palmarès sur ce parcours légendaire.

[vsw id= »Ndl9Q8ahwuM » source= »youtube » width= »560″ height= »315″ autoplay= »no »]

Une victoire et puis (presque) rien

Désormais, le nom de D.A Points est gravé sur le mur des vainqueurs au départ du 1. En revanche si vous avez la chance d’aller sur un des parcours du PGA Tour et que vous voyez son nom sur un autre mur, c’est parce qu’il l’a écrit lui-même ou alors un membre sa famille. Voilà en quelques mots un tour d’horizon du fan-club de ce joueur qui vient de boucler sa cinquième saison sur le PGA Tour dans un certain anonymat. Un destin duquel il pourrait sortir s’il reproduit ce genre de coup ou bien s’il confirme son très bon USPGA (10e).

D.A Points en 2011 :

– 3 Top 10 en 26 tournois. 56E à la FedEx Cup
– Top 40 des drivers sur le PGA Tour. 66,5% des fairways touchés à 263m de moyenne
– Top 50 des meilleurs putters mis à part sur les putts critiques (3 à 5 mètres)
– 12e joueur au nombre d’eagles réussis (11)

*D.A Points est né à Pékin dans l’Illinois…Dans le même style McIlroy est né à Holywood en Irlande du Nord et Bubba Watson à Bagdad en Floride.

A propos de Monsieurgolf

1 Commentaire

vos réactions nous intéressent, laissez-nous un commentaire :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.