PGA Tour – Les plus beaux coups de l’année (n°8)

Par le 14 décembre 2011
email
Print Friendly and PDF

Le PGA Tour a sélectionné les 10 plus beaux coups de l’année sur le circuit Nord-Américain. Tous les jours de la semaine jusqu’au week-end de Noël, Monsieur Golf vous les raconte et revient sur l’année de son auteur.

Chez les pros, il y a ceux qui récitent leurs gammes et ceux qui inventent des coups. Bubba Watson, deux victoires cette année, est incontestablement à classer dans la deuxième catégorie. Shaft rose fluo, driver à 7,5°, Bubba est grand (1m91), fou et puissant. Peut-être est-ce parce qu’il trouve le public trop envahissant qu’il n’hésite pas à s’aligner sur lui au départ pour imprimer ses effets venus de nulle part? Le résultat ? 288m en moyenne au drive et des images de dingue comme ce coup de driver depuis le fairway. Le drapeau est à 305 mètres tout à droite, on ne parle plus de fade mais de slice, on ne parle plus de joueur mais de créateur. Qu’on l’aime ou pas toucher un par 5 de 610 mètres en deux, ça force le respect. Le plus beau dans tout ça, c’est que l’Américain rentrera le putt de 3 mètres pour eagle.

[vsw id= »8owVDXOk6H4″ source= »youtube » width= »425″ height= »344″ autoplay= »no »]

Un palmarès pas à la hauteur de son talent

Malheureusement pour lui, des putts il n’en rentre pas assez.  Certains détracteurs disent même que son talent diminue au fur et à mesure que le green se rapproche. Les stats ne leur donnent pas forcément tort. 120e au putting, 184e au scrambling, avec un soupçon de Mickleson autour des greens, son palmarès afficherait sans doute autre chose que trois victoires en carrière. « Lefty », première victime du talent de Bubba lors de la victoire de ce dernier à Torrey Pines. Il récidivera trois mois plus tard à la Nouvelle-Orléans en playoff face à Webb Simpson. A 33 ans, celui qui est aujourd’hui 20e joueur mondial semble avoir digéré sa défaite en playoff à Whistling Straits en 2010 lors de l’USPGA, et qui sait si cette l’année 2012 ne sera pas la sienne. Une chose est sûre, le golf boy a le talent pour gagner partout…aux Etats-Unis.

Bubba Watson en 2012 :

–          2 victoires (Farmers Insurance Open, Zurich Classic)
–          19/22 cuts dont 3 Top 10, 26e à la FedEx Cup
–          Majeurs : Masters (T38), US Open (T63), British Open (T30), USPGA (T26)
–          1er en nombre de birdie ou mieux réalisé sur les par 5 (birdie sur plus de la moitié de ses par 5)
–          Joueur le plus précis sur les drives supérieurs à 300 yards (275m)
–          2e en distance au drive (315 yards soit 288m)
–          3e plus long drive de l’année (415 yards soit 380m)
–          2e au nombre d’eagles réalisés sur l’année (15)
–          9e en green en régulation (69,83%)

A propos de Monsieurgolf

2 Commentaires

  1. Pingback: Les Tops de l’année 2011 | le blog de monsieurgolf

vos réactions nous intéressent, laissez-nous un commentaire :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.