PGA Tour – Money List : Les gagnants et les perdants

Par le 12 novembre 2012
email
Print Friendly and PDF

La Money List était le principal enjeu du Children’s Miracle Network Classic. L’ultime tournoi de la saison sur le PGA Tour était donc la dernière occasion pour certains joueurs, et pas des moindres, de sauver leurs droits de jeu pour 2013. Monsieur Golf revient pour vous sur les principaux enseignements de ce week-end :

 

Top 30 (exemption pour le Masters 2013)

 

Brendon de Jonge et Jonas Blixt étaient les principaux concernés. Le Suédois, en course avec John Huh pour le titre de rookie de l’année, n’a réussi à gagner qu’une place pour venir échouer à la 34e position de la Money List. De Jonge, 19e cette semaine, termine lui à la 39e place. Le Zimbabwéen pourra longtemps ruminer ses deux bogeys lors des quatre derniers trous dimanche qui lui coûtent sans doute son premier Masters.

L’heureux 30e, et dernier qualifié pour Augusta, n’est autre que Ben Curtis, vainqueur de l’Open Britannique en 2003 et du Texas Open cette année.

 

Top 70 (exemption pour Bay Hill et le Memorial)

 

Grâce à sa victoire et à sa 63e place finale Charlie Beljan pourra aller raconter son histoire à Jack Nicklaus (Memorial) et à Arnold Palmer (Bay Hill) l’année prochaine.

William McGirt, 70e et dernier qualifié de cette catégorie avant cette semaine rétrograde à la 74e place et ratera donc ces deux rendez-vous. Dicky Pride, 2e du Byron Nelson, est le 70e.

 

Top 125 (Catégorie pleine sur le PGA Tour en 2013)

 

Malgré son double bogey au 17 dimanche, Tim Herron se hisse de la 136e à la 124e place. Grâce à 9e place à Lake Buena Vista, l’homme du Minesota intègre le Top 125 pour la deuxième fois en cinq ans.

Un Top 125 duquel sont éjectés Billy Mayfair et Rod Pampling. Le premier glisse à la 128e place après avoir pris trois putts sur son 36e trou pour rater le cut. Cut raté également pour Pampling qui était resté aux portes du week-end d’un coup, la faute à deux derniers bogeys pour conclure son 2e tour.

A signaler le subtil sauvetage de Jerry Kelly. Le vétéran Américain aux trois victoires sur le PGA Tour aurait pu se mordre les doigts d’échouer à seulement 1809$ de la 125e place. Kelly, perturbé par les blessures cette année, doit sa présence sur le Tour en 2013 à son Top 25 des gains en carrière. Une catégorie sauvée grâce à une bonne 9e place en Floride, son meilleur résultat cette saison. « Je suis sûrement le 126e le plus heureux » a-t-il commenté après sa balle carte de 66 lors du 4e tour.

 

Top 150 : (Statut « conditionnel », qualifié directement pour la dernière étape de la Q-School)

 

La « star » de ce wagon est sans conteste Camilo Villegas. Grâce à un bon premier tour en Floride, le Colombien de 30 ans termine 28e et s’épargne le 2e tour de la Q-School. L’homme le plus « fit » du PGA Tour sera donc réserviste prioritaire sur les tournois boudés par les membres du Top 125 l’année prochaine. Victorieux de trois tournois sur le PGA Tour (dont deux d’affilée aux playoffs 2008), cet ancien membre du Top 10 mondial devrait, au vu de ses états de service, bénéficier de quelques invitations en plus.

Villegas explique cette passe difficile par quelques « mauvaises décisions » et par un « changement de matériel (balles, shafts) » mais concède que son problème est avant tout « mental ». « J’ai pris de mauvaises décisions par le passé, mais tout ça est derrière moi, je veux juste prendre du plaisir à jouer et cette attitude commence à payer ces derniers temps ». L’homme araignée, aucun Top 10 cette année, a en effet finit la saison sur quatre Top 30.

Enfin Billy Hurley III, ancien de la marine, a coulé en Floride à cause de deux cartes désastreuses de 74 et 76. Retombé de la 146e à la 151e place, il devra, comme Romain Wattel, passer par la 2e étape de la Q-School cette semaine pour gagner sa carte.

 

[box type= »download »] MONEY LIST 2013[/box]

 

(Credits Photo : Getty Images)

 

 

 

A propos de Monsieurgolf