PGA Tour : Sept rookies à surveiller

Par le 4 janvier 2012
email
Print Friendly and PDF

Ca sera dur pour les nouveaux venus sur le PGA Tour de faire aussi bien que Keegan Bradley l’année dernière, vainqueur à deux reprises, avec bien sûr sa victoire à l’USPGA. Qui connaissait Jhonattan Vegas, vainqueur dès son deuxième tournoi sur le PGA Tour ? Qui aurait pu prédire que sept rookies remporteraient sept victoires sur le PGA Tour dont deux Majeurs (Bradley et Schwartel) ?

 

 

 

Même si la boule de cristal ne roule pas souvent sur la même ligne que la petite balle blanche, Monsieur Golf vous présente sept rookies qui devraient faire parler d’eux cette année sur le PGA Tour.

J.J Killeen

Date de naissance : 22/01/81
Nationalité : Américaine
Classement mondial : 215e
Victoires Pro : 3
Money List Nationwide 2011 : 1er
Point fort : Putting

Jamie Lovemark, Michael Sim, Matt Bettencourt, Richard Johnson et Ken Duke. Voici les cinq derniers vainqueurs de la Money List du Nationwide, pas vraiment des noms qui nous ont fait rêver. Joseph James Killeen semble pourtant avoir le golf pour connaître un autre destin, lui qui s’est imposé deux semaines de suite pour gagner ses droits de jeu sur le PGA Tour. Une place de n°1 qui lui permettra de s’aligner au prestigieux Players. Auparavant, l’Américain de 31 ans a écumé les mini-tours avant de rejoindre le Nationwide en 2008. En 2010, il avait échoué d’un coup à la Q-School.

 

Erik Compton

Date de naissance : 11/11/79
Nationalité : Américaine
Classement mondial : 289e
Victoires Pro : 7
Money List Nationwide 2011 : 13e
Point fort : Petit jeu

Peut-être le plus célèbre de cette liste, et sûrement le plus courageux. Médiatisé dans le monde du golf suite à ses deux transplantations cardiaques (1992, 2008), Erik Compton n’aura pas besoin d’un long temps d’adaptation sur le PGA Tour. En effet, entre 2000 et 2011, l’Américain d’origine norvégienne a pris part à trente tournois sur le PGA Tour en tant que non-membre (exemptions et qualifications) pour un bilan très honorable de dix-huit cuts passés et d’une 25e place en guise de meilleur résultat. A 32 ans, Compton compte même plus de victoires chez les professionnels que la plupart de ses collègues du PGA Tour, avec notamment un succès lors du Trophée Hassan II en 2005 sur l’European Tour. L’ancien vainqueur de l’Ordre du Mérite sur le Canadian Tour a remporté l’Open du Mexique l’année dernière et a terminé l’année à la 13ème place du Nationwide.

 

Danny Lee

Date de naissance : 24/07/90
Nationalité : Néo-Zélandaise
Classement mondial : 157e
Victoires Pro : 2
Money List Nationwide 2011 : 6e
Point fort : Régularité

Ces records de précocité font de Danny Lee un joueur particulièrement attendu cette année. En 2008, Lee devient a 18 ans et 1 mois le plus jeune vainqueur de l’US amateur, soit six mois de moins qu’un certain Tiger Woods. Un succès qui le propulse au rang de n°1 mondial amateur, statut qu’il n’abandonne qu’un an plus tard lorsqu’il passe pro en avril 2009. Deux mois avant, il était devenu le plus jeune vainqueur de l’histoire du circuit Européen en remportant à 18 ans le Johnnie Walker Classic à Perth en Australie, tournoi co-sanctionné par Australasian Tour. Né en Corée du Sud, Danny Lee sait aussi conjuguer précocité et régularité comme en atteste ses dix Top 10 en dix-huit départs sur le Nationwide l’année dernière. S’il reste sur les mêmes bases, il ne devrait pas éprouver de difficultés à garder sa carte. Mais sa maturité et son talent lui permettront sans doute d’avoir une chance de viser plus haut dès cette année, pourquoi pas une victoire ?

 

Seung-yul Noh

Date de naissance : 21/05/91
Nationalité : Sud-Coréenne
Classement mondial : 107e
Victoires Pro : 2
Money List Nationwide 2011 : T3
Point fort : Puissance au drive (plus de 300 yds en moyenne sur les circuits européens et américains)

Remporter l’Ordre du Mérite de l’Asian Tour à 19 ans quand on connaît la densité qu’est en train de connaître ce circuit c’est déjà très fort. Toujours en 2010, Seung-yul Noh remporte l’Open de Malaisie et devient à 18 ans et 282 jours le deuxième plus jeune vainqueur de l’histoire de l’European Tour derrière Danny Lee. Une victoire, trois autres Top 10 et seize cuts passés sur vingt lui permettront de finir à une prometteuse 34e place à la Race to Dubaï. A l’instar de Danny Lee, Noh se montre également régulier sur le PGA Tour (sept cuts sur 11 tournois disputés). C’est en finissant 3e de la Q-School que Seung-yul Noh a acquis ses droits de jeu sur le PGA Tour.

 

Bud Cauley

Date de naissance : 16/03/90
Nationalité : Américaine
Classement mondial : 252e
Victoires Pro : 0
PGA Tour Money List (non-membre) : 735 150$ soit l’équivalent d’une 116e place
Point fort : Jeu de fer

En amassant 735 150$ en seulement huit départs sur le PGA Tour, Bud Cauley est devenu le sixième joueur de l’histoire à passer directement de l’Université au PGA Tour. Les précédents ? Tiger Woods, Phil Mickelson, Gary Hallberg, Justin Leonard et Ryan Moore. Reste à savoir dans quelle catégorie de joueur Cauley trouvera sa place. Mais un môme qui pour son pour premier tournoi pro, fini 63e de l’US Open et qui réussit à aligner cinq Top 25 (dont deux Top 5) pour ses huit premiers tournois sur le PGA Tour, ça excite la curiosité non ?

 

Harris English

Date de naissance : 23/07/89
Nationalité : Américaine
Classement mondial : 279e
Victoires Pro : 1
Money List Nationwide 2011 : T13
Point fort : Puissance

L’année dernière, Harris English devient le troisième joueur à remporter un tournoi sur le Tour en tant qu’amateur. Une perf’ loin d’être un coup d’éclat pour le puissant Américain qui, une fois passé pro après cette victoire, aligne trois autres Top 3 en seulement sept départs en 2011. Beaucoup d’observateurs se sont ravis de le voir franchir l’obstacle de la Q-School (T13) persuadé que ce bombardier peut venir titiller le Top 5 des plus gros frappeurs du PGA Tour (JB Holmes, Bubba Watson, Dustin Johnson Robert Garrigus, Gary Woodland).

 

Jason Kokrak

Date de naissance : 22/05/85
Nationalité : Américaine
Classement mondial : 191e
Victoires Pro : 6 (2 sur le Natiowide et 4 autres sur un mini-tour appelé eGolf Professional Tour)
Money List Nationwide 2011 : 4
Point fort : Joueur complet et très puissant

Jason Kokrak, c’est la plus grosse attraction promue sur le PGA Tour cette année, du moins la plus imposante avec son mètre quatre-vingt treize et ses cent trois kilos. Ce mini Ernie Els de 26 ans s’est tiré la bourre toute l’année dernière avec Harris English à plus de 315 yards au driving de moyenne. Autre problème pour ses adversaires, il touchait plus de 72% des greens et faisait partie du Top 30 des meilleurs putters. Non non ce n’est pas un golfeur mutant, juste un phénomène qui, on l’espère pour le spectacle, va transformer l’essai à l’échelon supérieur. Petit bémol, son côté diesel, avec trois cuts ratés sur ses quatre premiers tournois; un départ hésitant vite corrigé par le natif de l’Ontario avec deux victoires et cinq Top 10 en douze tournois.

A propos de Monsieurgolf

vos réactions nous intéressent, laissez-nous un commentaire :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.