Phil Mickelson impliqué dans une affaire de blanchiment d’argent ?

Par le 30 juin 2015
email
Print Friendly and PDF

-c- USA Today Sports MIckelson back injury

Moins souverain sur les parcours, Phil Mickelson connaît également des temps agités sur le terrain judiciaire avec une nouvelle affaire révélée ce lundi par ESPN.

Il y a 15 jours, Phil Mickelson passait devant Tiger Woods et devenait le golfeur le mieux payé (50,8 m$ contre 50,6m$, Forbes).

Si les vices de Woods ont largement été raillés par le passé, les relations de Lefty avec l’argent semblent également être un peu « limites ».

En effet, ce lundi, ESPN révélait que Phil Mickelson aurait viré la somme de 2,75 m$ sur le compte d’un intermédiaire condamné pour blanchiment d’argent dans le cadre de paris illégaux. Cet Intermédiaire, Greg Silveira, affirme entre autres avoir reçu des fonds importants d’un certain client entre 2010 et 2013 ».

Même si la culture du secret et de l’accord monnayé sont rois outre-Atlantique, les initiales PM figurant sur la première déposition laissent planer un sérieux doute sur l’implication du 20e joueur mondial. Deux sources proches du dossier affirment que derrière ces initiales se cachent bien Phil Mickelson. Les présomptions sont d’autant plus fortes que les deux hommes habitent autour de San Diego.

Un « Addict » des paris sportifs

A 45 ans, espérons que ces affaires ne viennent pas terrasser une carrière souffreteuse certes, mais pas totalement terminée (6 Top 25 en treize départs sur le PGA Tour en 2015).

Attention également aux sponsors. En effet, sur les 50,8m$ gagnés en 2014, 48m$ proviennent de ses partenaires, lesquels étaient jusqu’à présent ravis d’associer leur marque au joueur le plus « clean » et le plus populaire du PGA Tour.

Or, en plus de cette dernière affaire, rappelons-nous que l’homme aux 42 victoires sur le circuit US avait vu son nom cité dans une affaire de délit d’initié l’année dernière. Même s’il a été blanchi depuis, le nom d’un autre gros parieur William T. Walters apparaissait déjà dans le dossier.

A cette époque, Mickelson était déjà sous le coup d’une enquête concernant ses placements boursiers.

Le fait d’être un parieur invétéré lui a déjà valu quelques réprimandes de la part du PGA Tour par le passé. Aurait-il franchi le hors-limite cette fois-ci ?

A propos de Hervé MARQUES

Prétendant éconduit de Natalie Gulbis, Hervé passe sa colère en envoyant des slices sur les golfs de la région parisienne. Lorsqu’il est hors d’état de nuire, vous pouvez le retrouver sous sa casquette de journaliste sur Canal+, Golf Channel…et Monsieur golf bien sûr !

vos réactions nous intéressent, laissez-nous un commentaire :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.