Players: Westwood, favori démuni

Par le 9 mai 2012
email
Print Friendly and PDF

Sa perf’ dimanche à Quail Hollow n’est pas passée inaperçue. Une carte de 66 (-7 après dix trous) sur un des parcours les plus durs du PGA Tour, qui plus est dans des conditions ultra fermes, cela pose l’état de forme du joueur. Meilleur joueur du week-end à Charlotte (68-66), l’Anglais s’est offert par la même occasion son deuxième Top 5 de suite sur le PGA Tour après sa 3e place à Augusta.

 

Westwood perd un cadet et un putting coach

 

Une perf’ qu’il s’est offerte sans son fidèle cadet Billy Foster, out pour au moins six semaines après s’être blessé dans le match de foot organisé en marge du tournoi. Un coup dur car Foster remplissait également la fonction de putting coach auprès de son champion. En effet, dans la foulée de sa 3e place à Augusta (un Masters perdu sur les greens selon l’avis de beaucoup d’observateurs), l’ancien n°1 mondial avait annoncé la fin de sa collaboration avec Phil Kenyon qui était chargé de conseiller Westy dans ce secteur de jeu.

Un cumul des mandats qui est bien réel pour Bill Foster, que l’on a pu apercevoir béquilles à la main au putting green aux côtés de Westwood lors du dernier Wells Fargo Championship. Sur les greens ultras rapides (13 au stimp le dimanche) de Quail Hollow, la semaine de putting de Westwood s’est d’ailleurs révélée moyenne (54e).

« Billy fait partie intégrante de mon staff. Je ne sais à quel point son absence sur le parcours va m’affecter. D’un côté on a eu de la chance puisqu’avec le forfait de Fred Couples (ndlr : pour cause de fièvre), il s’avère que Casey Kerr était disponible. Pour Wentworth, je ne sais pas encore comment je vais faire ».

Imaginez la belle histoire, Westwood, meilleur joueur en activité sans Majeurs, gagnant un tournoi qui est considéré comme tel…tout ça sans son fidèle cadet, qui prend le pari ?

(Credits Photo : Getty Images)

A propos de Monsieurgolf