Quail Hollow – 1er Tour : Un trio en tête, Woods et McIlroy à l’affût

Par le 4 mai 2012
email
Print Friendly and PDF

De la chaleur, pas de vent et du talent. Ajoutez-y à  la chaleur et des drapeaux cléments et vous obtenez l’illusion que Quail Hollow est un parcours facile. Trois hommes ont en tout cas profité de ces conditions pour prendre la tête de ce Wells Fargo Championship. Tiger Woods, Phil Mickelson et Rory McIlroy sont bien placés.

 

Webb Simpson était attendu et il a répondu présent. L’Américain qui sort d’une belle semaine (13e au Zurich Classic) estpourtant doublement nerveux à l’entame de ce tournoi : « J’habite pas très loin d’ici et mes proches se sont déplacés pour venir me voir, j’ai toujours envie d’en faire encore plus quand ils sont là. En plus de cette petite pression est  venue se rajouter celle de jouer avec Tiger (ndlr : pour la 2e fois de sa carrière), mais ça va, finalement ça s’est bien passé, j’ai très vite fait des birdies et ça m’a détendu ».

 

Le 2e de la Money List 2011 était en effet déjà à -3 après six trous avant d’être ralenti par le terrible Green Mile (finish 16,17, 18). Webb Simpson rend finalement une carte de 65 (-7).Il est accompagné à la 1ère place de Ryan Moore, 8e du Texas open il y a deux semaines, et de Stewart Cink. Parti du 10, le vainqueur du British 2009 à Turnberry a essentiellement construit sa carte sur le retour avec cinq birdies.

 

Woods, McIlroy, Mickelson sont là….Fowler aussi !!

 

Le trio de tête devance d’un coup un autre groupe de joueurs composé de John Senden, Parick Reed, D.A Points, Brian Davis et Rickie Fowler. Le jeune Américain s’est vraisemblablement très bien remis de ses émotions du pro-am de la veille.

 

Après trois semaines d' »inactivité », tous les regards ou presque étaient tournés vers Tiger Woods, Phil Mickelson et Rory McIlroy. Auteur d’un 62 (record du parcours) en 2010, le Nord-Irlandais a retrouvé avec plaisir le parcours qui l’avait consacré pour la première fois sur le PGA Tour. Rors a « envoyé » sur ses mises en jeu avec à peine plus de 20% de fairways touchés et une distance moyenne au drive de 336 yards (308 mètres). Une stratégie offensive et un putting correct (38e) qui lui permettent d’être à l’affût avec une première carte de 70 (-2).

 

Le n°2 mondial (oui ça a encore changé!) devance d’un coup Phil Mickelson et Tiger Woods. Après une mise en route difficile (aller en +1), le Tigre a trouvé le rythme sur le neuf de retour : « J’ai laissé échapper trop de coup sur l’aller. Je n’ai pas assez fait approche-putt car la plupart du temps je ratais du mauvais côté.Demain il va falloir que je joue mieux les par 5, et si je rate le green, il faudra que ce soit du bon côté ».

 

Tiger,vainqueur ici en 2007 et auteur de deux autres Top 4 à Charlotte, espère bien profiter de la journée de vendredi pour remonter au classement : « Demain je vais jouer le matin sur des greens encore frais. On en a pas mal parler entre nous, ces greens ont l’air rapides mais pas tant que ça, ça va être intéressant ».

 

Woods prédit des scores « encore plus bas » ce week-end, et vu qu’aucun compartiment de son jeu n’a semblé en crise ce jeudi (pas de hook), il pourrait bien faire partie des favoris qui vont mettre une charge vendredi. McIlroy qui jouera le matin est également dans ce cas.

LEADERBOARD

(Credits : Getty Images)

 

A propos de Monsieurgolf