Reed : « Je fais partie des cinq meilleurs joueurs du monde »

Par le 10 mars 2014
email
Print Friendly and PDF

Trois victoires sur le PGA Tour en sept mois, plus jeune vainqueur d’un WGC, oui la performance accomplie par Patrick Reed est énorme.

Le « pire », c’est qu’il le sait. Après sa victoire le désormais 20e joueur mondial n’a pas fait dans la modestie.

« J’ai travaillé très dur, j’ai beaucoup gagné chez les Junior et chez les Amateurs. En championnat universitaire je reste sur un bilan de 6 victoires et 0 défaite en Match Play en battant des gars comme Chesson Hadley, Harris English ou Peter Uilhein. J’ai gagné les Championnats NCAA deux ans de suite, terminé 3e  en individuel et maintenant me voilà avec trois victoires sur le PGA Tour »

Si vous êtes fan d’Alain Delon ou de Zlatan Ibrahimovic, réjouissez-vous ce n’est pas fini :

« Je ne vois pas beaucoup de joueurs qui ont fait ça hormis bien sûr Tiger Woods ou d’autres légendes de ce sport. C’est comme ça, je crois en moi, au mal que je me donne. Je pense faire partie des cinq meilleurs joueurs au monde ».

Alors, avant de lui rigoler au nez et de le traiter de mégalo, soulignons tout de même qu’en remportant ce WGC Cadillac Championship (après l’avoir mené de bout en bout), le Texan est devenu à 23 ans 7 mois et 4 jours, le plus jeune vainqueur d’un Championnat du Monde battant de 26 jours le record de précocité de Tiger Woods.

Un bilan qui parle pour lui

Reed est même devenu, le premier joueur de l’histoire à remporter ce tournoi à sa première participation. Une performance de choix sachant que ce Blue Monster new look était terrible et qu’il ne pouvait pas compter sur un cadet d’expérience en la personne de son beau-frère.  Ce dernier ne devant sa présence qu’à la grossesse de l’épouse de Patrick, son cadet habituel.

Comme le dit l’adage, avant de gagner il faut savoir perdre. Or, et là aussi c’est très fort, Reed a toujours su convertir l’essai le dimanche. L’ancien d’Augusta State a en effet remporté ces 3 titres en abordant le dimanche en tête.

Dos au mur, il possède également la capacité à sortir le coup qu’il faut. Cette semaine au Cadillac, Patrick Reed nous a sorti des putts pour le par miraculeux. Rappelez-vous également de son coup sous les arbres pour battre Jordan Spieth en playoff au Wyndham Championship. En regardant ce coup (voir vidéo), qui ne s’est pas dit « Ah si ça avait été Woods, on l’aurait classé comme le coup de l’année ».

Autre symptôme de cette « melonite », Patrick se plaît à s’habiller en rouge le dimanche.

Pour le faire retomber sur terre, ses détracteurs ne manqueront pas de souligner que ce jeune homme n’a jamais participé à un Majeur alors que Rory McIlroy (25 ans) en compte déjà deux.

Patrick savait que cette argument allait lui être présenté : « Cette semaine, j’ai mené de bout en bout ce WGC, et il y avait les meilleurs joueurs du monde ».

Après tout, il faut avoir confiance en soi en golf non ?

Leaderboard WGC Cadillac Championship

(Credits Photo : Jamie Squire)

A propos de Hervé MARQUES

Prétendant éconduit de Natalie Gulbis, Hervé passe sa colère en envoyant des slices sur les golfs de la région parisienne. Lorsqu’il est hors d’état de nuire, vous pouvez le retrouver sous sa casquette de journaliste sur Canal+, Golf Channel…et Monsieur golf bien sûr !

vos réactions nous intéressent, laissez-nous un commentaire :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.