Règles : Stacy Lewis n’avait pas le droit de « tester » la surface

Par le 22 mars 2013
email
Print Friendly and PDF

Rappel des faits : Stacy Lewis est dans le bunker de fairway du 14 durant le 3e tour de RR Donnelley LPGA Founders Cup. Avant de taper son coup, son cadet Travis Wilson (plus de 20 ans de circuit !) pénètre dans l’obstacle et prend appui sur ses pieds pour voir à quel point le sable est compact. Avant de signer sa carte, la joueuse américaine, et nouvelle n°1 mondiale, se voit infliger une pénalité de deux coups pour infraction à la règle 13-4.

Roland Machenaud et François Chipot, arbitre national, nous éclairent cette semaine sur un point de règlement souvent négligé chez les amateurs et parfois même chez les professionnels :

La réponse est simple. Il y a eu infraction effectivement à la règle 13-4 qui dit que « sauf exceptions prévues par les Règles, avant d’exécuter un coup sur une balle qui est dans un obstacle (bunker ou obstacle d’eau), ou sur une balle qui ayant été relevée d’un obstacle est susceptible d’y être droppée ou placée, le joueur ne doit pas tester l’état de l’obstacle ou de tout autre obstacle similaire ».

Une question est cependant  légitime : puisque c’est le cadet qui a commis l’infraction est-ce que le jouer est pénalisé?

La réponse est clairement « oui », Car le joueur est toujours responsable des infractions commises par son cadet.

Il existe de nombreuses situations qui l’évoquent dans le livre des décisions.

Par exemple:

Décision 16-1d/6 : Cadet frottant la surface du green mais le joueur n’en bénéficiant pas

Q.      Le cadet d’un joueur teste la surface du green en frottant l’herbe. Le joueur lui dit immédiatement qu’il n’est pas autorisé à le faire selon les Règles. Le joueur ne reçoit aucune information du cadet sur l’état du green. Le joueur est-il pénalisé selon la Règle 16-1d ?

R.      Oui. La référence au joueur dans la Règle 16-1d inclut son cadet. Ainsi, la Règle interdit au cadet, aussi bien qu’au joueur, de tester la surface du green. Selon la Règle 6-1, le joueur encourt la pénalité applicable pour une infraction à une Règle commise par son cadet.

Enfin pour compléter  sur les actions autorisées  pour le cadet voici une décision qui le précise, étant entendu que ce qui n’est  pas autorisé est interdit.

6-4/10 : Actions que le cadet peut accomplir

Bien que les Règles ne le stipulent pas expressément, voici des exemples d’actions que le cadet peut accomplir pour le joueur sans l’autorisation du joueur :

1.       Chercher la balle du joueur comme prévu par la Règle 12-1.

2.       Poser les clubs du joueur dans un obstacle – Exception 1 sous la Règle 13-4.

3.      Réparer des bouchons d’anciens trous et des impacts de balles – Règles 16-1a(vi) et 16-1c.

4.       Enlever des détritus sur la ligne de putt ou ailleurs – Règles 16-1a et 23-1.

5.       Marquer la position d’une balle, sans la relever – Règle 20-1.

6.       Nettoyer la balle du joueur – Règle 21.

7.       Enlever des obstructions amovibles – Règle 24-1.

A propos de Monsieurgolf

vos réactions nous intéressent, laissez-nous un commentaire :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.