Ryder Cup 2014 : Paul McGingley capitaine, le bon choix

Par le 16 janvier 2013
email
Print Friendly and PDF

Paul McGingley (46 ans) a été officiellement nommé capitaine de l’équipe européenne de Ryder Cup pour la campagne 2014. Vice-capitaine de la team emmenée par José Maria Olazabal à Medinah, l’Irlandais a finalement été préféré à Colin Montgomerie.

Plébiscité par de nombreux joueurs, dont Rory McIlroy, Paul McGingley se voit donc confié un costume qui semble à la bonne taille pour lui.

Alors certes, l’homme du Dublin est l’un des capitaines les moins expérimentés de l’histoire en tant que joueur (neuf matches*) mais sa présence est systématiquement synonyme de victoire.

Paul McIngley, Monsieur 100%

Trois présences en tant que joueur (2002, 2004, 2006 ) et vice-capitaine (2010 et 2012) et autant de victoires pour Paul McGinley en ce qui concerne la Ryder Cup.

L’homme aux quatre victoires sur l’European Tour surfe sur la même vague lorsqu’il participe au Seve Strophy, deux victoires en tant que joueur et deux en tant que capitaine. Un sans-faute qu’il est difficilement imputable au seul hasard.

Celui qui avait donné la victoire à l’Europe au Belfry en 2002 a bien sûr accueilli la nouvelle avec joie : « Je suis enchanté d’être à cette place. C’est un rôle vraiment excitant où l’humilité est essentielle. J’ai hâte d’enfiler ce costume ».

Rory McIlroy : “Le bon sens a prévalu”

Point essentiel, cet enthousiasme est partagé par les piliers de l’équipe comme Ian PoulterGraeme McDowell et surtout Rory McIlroy : « Le bon sens a prévalu, très content pour Paul McIngley !! En route pour Gleneagles !! ». a déclaré le n°1 mondial sur son compte Twitter.

Le débat pour cette désignation a apparemment vite été tranché par le comité Ryder Cup comme l’affirme Thomas Björn « Le comité est à 100% convaincu par ce choix, un choix qui nous est apparu évident dès le début de notre réunion. Les joueurs ont appuyé cette décision et nous écoutons nos joueurs ».

Le soutien affiché par les barons de la Team Europe aura donc eu raison des envies de renouvellement de Colin Montgomerie et des options Miguel Angel Jimenez et Paul Lawrie, « deux noms également étudiés par le comité ».

Paul McGinley s’enthousiasme déjà à l’idée d’être l’alter ego de Tom Watson « un vrai héros pour moi, un vrai gentleman et un ambassadeur fabuleux pour le golf ». L’affrontement de Gleneagles s’annonce donc cordial….en apparence.

*2 victoires, 2 défaites et 5 matches partagés

(Getty Images)

A propos de Monsieurgolf