Septembre : Une saison déjà terminée ?

Par le 10 septembre 2019
email
Print Friendly and PDF

Avec une réorganisation du calendrier des tournois du Grand-Chelem, et des play-offs de la Fed-ex Cup commencés plus tôt, les plus grands tournois professionnels au monde ont déjà trouvé leurs nouveaux champions. Une saison de golf de plus en plus difficile à lire au risque d’éteindre peu à peu la passion du grand public…

Fin de saison de golf

Au moment d’en terminer avec nos vacances et à l’heure de la rentrée scolaire, nombre d’entre nous ont retrouvé leur poste de télévision préféré pour suivre les plus grands champions du circuit mondial de golf. Mais en allumant les chaines spécialisées, quelle déception de voir des tournois mineurs, avec peu de représentants de l’élite mondiale, tourner en boucle sur nos écrans… C’est en regardant le calendrier que l’on comprend mieux l’absurdité des choses… Les instances dirigeantes du golf mondial ont fait le choix de se concentrer sur une période allant d’avril à fin août, au risque de perdre son âme comme ses audiences …

Le début de la saison de golf 2020 au programme de septembre

Avec le replacement de l’USPGA-Championship au printemps, le traditionnel tournoi du Grand-Chelem du mois d’août n’est plus le quatrième majeur de la saison. Avec le Masters disputé en avril et le British-Open, concluant la saison des Majeurs, début juillet, les Tournois principaux sont dorénavant concentrés en à peine plus d’un trimestre. Ainsi, la télévision américaine peut créer l’événement à l’occasion du mois d’août en théâtralisant les play-offs de la Fed-Ex Cup sur 5 semaines, avec la volonté d’entretenir le suspens à chaque tournoi. Une formule qui privilégie de plus en plus le vainqueur de l’ultime tournoi de cette série, comme champion de la saison… Alors puisque les plus grands tournois sont passés, à quoi bon se concentrer sur les derniers rendez-vous de 2019… autant passer déjà en 2020 !

Il reste tout de même de(ux) grands événements de golf !

Pour ou contre le téléspectateur n’as pas son mot à dire et doit subir le choix opéré par la PGA depuis quelques saisons. Commencer la saison suivante dès la fin de la précédente peut à la limite se comprendre par rapport à la fin de l’année calendaire… Mais débuter la saison 2020 en septembre, seulement quelques jours après le dernier tournoi de 2019, est tout sauf logique et naturel. Dans la tête des fans de golf à la télévision, plus rien n’a alors d’importance, d’autant plus que les premiers tournois de la nouvelle saison sont si faiblement dotés qu’ils n’ont quasi aucune incidence sur l’ordre du mérite de l’année suivante. On vous a perdu en route ? Rassurez-vous, personne ne comprend plus rien ! Fort heureusement, le circuit européen tente, dans ce contexte de plus en plus mercantile, de conserver une logique sportive à la construction de sa saison. Ainsi, il reste encore pas mal de tournois, dont l’Open de France, déplacé au mois d’octobre, pour déterminer le nom du futur numéro 1 européen.

Finalement, chacun pourra trouver son compte en donnant une dimension plus importante aux rencontres par équipes. Dans les prochaines semaines se succéderont la Solheim-Cup (match Europe-USA en version féminin) et la President’s-Cup, qui oppose traditionnellement les Etats-Unis au reste du monde (hormis l’Europe). On pourra alors une nouvelle fois paisiblement s’endormir jusqu’en avril prochain, à moins que le Masters ne soit lui aussi replacé dans le calendrier ? On vous le dit, le golf professionnel marche parfois sur la tête …

A propos de Mathieu

vos réactions nous intéressent, laissez-nous un commentaire :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.