Shell Houston Open : Mahan à la chasse au Shrek

Par le 1 avril 2012
email
Print Friendly and PDF

Ca y est Hunter Mahan semble avoir digéré son succès à Dove Moutain. Un peu plus d’un mois après son succès dans le premier WGC de la saison, l’Américain a signé la meilleure carte du jour (65) pour grimper à la 2e place provisoire de ce Shell Houston Open. La tête du tournoi texan est occupée par Louis Oosthuizen (-17), auteur d’une carte de 66 malgré deux bogeys concédés d’entrée.

 

Une journée de putting hallucinante, voilà comment on pourrait résumer le 3e tour d’Hunter Mahan. Plus de six coups gagnés sur les greens pour le Californien qui a dû « attendre » le trou n°9 pour concéder son premier bogey de la semaine. Le reste c’est du Mahan avec notamment 83% de greens touchés, peut-être pas de quoi en faire un favori pour Augusta, mais à Houston ça peut largement suffire.

S’il veut remporter sa cinquième victoire sur le PGA Tour, l’élève de Sean Foley devra venir à bout d’un Louis Oosthuizen désarmant de faciliter fers en mains. Sur un parcours de Redstone il est vrai encore très soft à cause de la pluie de jeudi, le Sud-Africain a touché près de neuf greens sur dix et a réalisé cinq birdies sur son neuf de retour.

Brian Davis est à l’affût à la troisième place à -14 à trois coups d’Oosthuizen. Le Britannique, un tout petit moins précis au drive ce samedi, partage cette 3e place avec Carl Petterson qui lui, semble dangereusement monter en puissance. Le Suédois, flanqué de son long putter ne rate pratiquement rien sur les greens de Redstone (2e meilleur putter de la semaine), et doit-on le rappeler, a déjà gagné à quatre reprises sur le PGA Tour.

 

Mickelson se voit déjà à Augusta, pas Els

 

« Lorsque je joue des coups ici, je pense à ceux que je vais jouer à Augusta ». On savait certains golfeurs américains assez doués pour mener une double vie, Phil Mickelson a lui fait son coming out très tôt dans la semaine, et ça ne semble pas le perturber. Au contraire, le tenant du titre semble en pleine forme, approches « à rentrer », putting super agressif, bref « Lefty » est prêt, et ce, même s’il a cédé du terrain dans ce moving day. Seulement trois birdies pour Phil dans cette troisième journée pour une carte deuxième carte de suite de 70. L’Américain est à -11, et même s’il réitère son 65 de l’année dernière lors du dernier tour, son retard de six coups sur la tête semble rédhibitoire.  Attention cependant à ceux qui s’imaginent déjà une dernière partie Mickelson-Woods la semaine prochaine. En effet, même si Augusta semble taillé pour un shotmaker comme Mickelson, sa faculté à rater les putts faciles pourrait bien lui coûter cher. Vingt-deux putts pris le premier jour, trente-deux le lendemain et vingt-neuf ce samedi. Un manque de lucidité parfaitement illustré sur le par 5 du 15 où l’homme aux quarante victoires sur le PGA Tour avait un putt de 3,50 mètres pour eagle qui s’est soldé par un trois putts et un par.

Les greens d’Augusta, Ernie Els n’aura sans doute pas le plaisir de les fouler la semaine prochaine. Le Sud-Africain qui devait s’imposer ici pour se qualifier pour le Masters réalise certes une troisième très bonne semaine de golf de suite, mais pointe déjà à neuf coups d’Oosthuizen.

A noter qu’à la 14e place Big Easy est accompagné de Lee Westwood plutôt décevant sur un parcours rendu relativement facile par les conditions.

(Credits Photo : Matt Sullivan – Getty Images)

[box type= »download »] Leaderboard[/box]

 

 

A propos de Monsieurgolf

vos réactions nous intéressent, laissez-nous un commentaire :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.