Singh/Sabbatini Round 1 : Fight !

Par le 17 janvier 2012
email
Print Friendly and PDF

L’incident n’est pas passé inaperçu lors du troisième tour du Sony Open à Hawaï. Sur le green du premier trou, le triple vainqueur de majeur Vijay Singh a un putt d’un mètre cinquante pour sauver son par,  il se met à l’adresse, putt et rate la cible de quelques centimètres. S’ensuivent de vives réprimandes envers Mick Doran, cadet de Rory Sabbatini.

Le fidjien reproche au cadet d’avoir bougé au moment où il effectuait son geste, ce qui l’aurait perturbé. Les mots sont durs, trop durs pour Sabbatini qui s’interpose pour défendre son caddie.  Le ton monte, les insultes fusent, la commissaire qui suit la partie assure « n’avoir jamais vu une telle violence verbale depuis vingt ans sur le Tour« .

Le Sud Africain, pourtant coutumier des accrochages en tout genre (il avait notamment abandonné Ben Crane qui jouait trop lentement pour passer au trou suivant) ne compte pas en rester là et a écrit un courrier aux responsables du PGA Tour.  « Ce que j’ai écris dans ce courrier doit rester entre moi et les officiels du Tour. La seule chose que je lui ai dite, c’est que ces propos étaient inappropriés, explique-t-il au New York Times. J’ai juste défendu mon caddie, qui n’est pas là pour se faire insulter de cette façon. »

Mick Doran les accumule : pourtant cadet émérite (Trevor Immelman, David Howell, Camillo Villegas), il s’était déjà fait remarquer la semaine dernière quand Rory Sabbatini s’était vu infliger deux coups de pénalité pour s’être présenté en retard au départ du Hyundai TOC. Affaire à suivre…

A propos de Olivier DOAN

vos réactions nous intéressent, laissez-nous un commentaire :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.