Snedeker de retour aux affaires

Par le 16 février 2015
email
Print Friendly and PDF

-c- AP Brandt SnedekerEn remportant le tournoi de Pebble Beach pour la 2e fois Brandt Snedeker réintègre le Top 50 mondial. A 34 ans, l’ex n°4 mondial a livré une vraie démonstration sur le links californien avec un seul bogey de toute la semaine pour un -22 record. A signaler le retour de Dustin Johnson dans un Top 10 pour la première fois depuis l’US Open.

Des larmes. Ce sont des larmes qui ont ponctué la 7e victoire de Brandt Snedeker sur le PGA Tour.

« C’est la première fois de ma vie que je pleure sur un 18e trou » précise l’homme de Nashville. Et oui les larmes de Snedeker avait déjà abondamment coulé à Augusta en 2008.

En tête du Masters le dimanche après un eagle sur le 2, l’Américain avait ensuite craqué concédant 8 bogeys en dernière partie en compagnie du futur vainqueur Trevor Immelman.

Cette fois, ces pleurs viennent exorciser un an et demi de galère. Blessures et surtout un changement de coach il y a huit mois. Exit son entraîneur de toujours Todd Anderson et place à Butch Harmon pour le vainqueur de la FedEx Cup 2012. (« Butch a une part très grande dans cette victoire »).

Ironie du sort, son principal challenger à Pebble Beach Nick Watney a fait le chemin inverse passant de Harmon à Anderson sans succès jusqu’à maintenant.

Seuls Woods et McIlroy ont fait mieux

Au final Nick Watney, malgré une belle résistance termine 2e à trois coups d’un Snedeker intraitable qui a compté jusqu’à cinq coups d’avance.

Grâce à un putting de nouveau brillant, l’homme qui parle plus vite que son ombre termine sur un -22 record à Pebble Beach. Mieux même, puisqu’un seul bogey est venu ponctuer cette semaine de résurrection. Une performance que seuls cinq joueurs ont réussi ces 10 dernières années.

Une chose est sûre, le nom de Brandt Snedeker a de quoi faire peur à 50 jours du Masters. Depuis 2011, c’est la 6e fois qu’il triomphe sur le PGA Tour. Un total que seuls Tiger Woods et Rory McIlroy peuvent regarder de haut, avec huit victoires. Bubba Watson, lui soutient la comparaison (6).

Le gratin du golf, Sneds s’est offert le droit de le cotoyer de nouveau ; cette victoire le faisant passer de la 63e à la 31e place mondiale, on le retrouvera donc dans trois semaines au Doral.

Dustin Johnson déjà compétitif

Le Blue Monster aura également l’honneur de retrouver un Dustin Johnson au meilleur niveau. Le Californien qui avait raté le cut pour son retour à la compétition la semaine précédente a cette fois bien rectifié le tir sur son parcours fétiche (victoires en 2009 et 2010).

Après 6 mois de parenthèse, cette 4e place laisse augurer d’une bonne année pour celui qui a 30 ans totalise déjà 8 victoires sur le PGA Tour. C’est tout simplement son 1er Top 10 depuis l’US Open 2014 à Pinehurst.

Pour les semaines suivantes, et surtout en Majeur,il faudra également regarder du côté de Jason Day. Vainqueur la semaine dernière à Torrey Pines, le n°1 australien enchaîne avec une 4e place.

LEADERBOARD AT&T Pebble Beach National Pro-Am

 

(Credits Photos : AP)

 

A propos de Hervé MARQUES

Prétendant éconduit de Natalie Gulbis, Hervé passe sa colère en envoyant des slices sur les golfs de la région parisienne. Lorsqu’il est hors d’état de nuire, vous pouvez le retrouver sous sa casquette de journaliste sur Canal+, Golf Channel…et Monsieur golf bien sûr !

vos réactions nous intéressent, laissez-nous un commentaire :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.