Snedeker poursuit sa mue à Pebble Beach

Par le 11 février 2013
email
Print Friendly and PDF

Cette fois-ci, il n’y avait pas de Mickelson ou de Woods pour l’empêcher de remporter son 1er titre de la saison, son 5e en carrière sur le PGA Tour.

En remportant assez facilement cet AT&T Pebble Beach National Pro-Am, Brandt Snedeker montre au monde qu’il n’est plus un homme de coup, mais l’un des meilleurs joueurs du monde.

Celui qui braquait les trophées le dimanche à coups de putter, est devenu un joueur plein de maîtrise capable de gagner un tournoi en faisant la course en tête.

Preuve en est, sa carte de 65 lors du dernier tour, sa meilleure de la semaine, a littéralement découragé ses poursuivants.

Snedeker, 4e joueur mondial

Avec un putt de d’1m50 pour eagle converti au trou n°2, l’homme de Nashville envoie un signal fort à James Hahn, lui aussi auteur d’un bon départ en dernière partie. Le maître du Gangnam Style lâche prise après un bogey au 5 mais termine tout de même 3e. On le  verra donc au Northern  Trust Open la semaine prochaine.

Comme la veille, Sneds s’amuse sur l’aller de Pebble Beach avec trois birdies, un eagle et un seul bogey. Ce petit accroc’ est ensuite suivi par deux nouveaux oiselets qui lui offrent un confortable matelas sur lequel il se repose jusqu’à la fin.

Chris Kirk, seul joueur vraiment dangereux, se fait crucifié par un ultime birdie de Snedeker sur le 17. Il finit 2e à deux coups.

Le vainqueur de la dernière FedEx Cup entame alors sa marche triomphale sur le 18 pour aller chercher sa première victoire de la saison, son 4e Top 3 en 5 départs !!

Un succès qui lui permet de se hisser à la 4e place mondiale derrière Rory McIlroy, Tiger Woods et Luke Donald.

Prendre sa revanche au Masters

Ce dernier, au même titre que Justin Rose ou Graeme McDowell, fera sa rentrée à Riviera dans trois jours pour le Northern Trust Open.

Encore une occasion pour Brandt Snedeker de s’étalonner par rapport à un champ de joueurs encore plus relevé que cette semaine.

Avec 4 victoires sur le PGA Tour depuis 2011, autant que Woods et une de moins que McIlroy, Snedeker est maintenant attendu en Majeurs à commencer par le Masters.

C’est en effet à Augusta qu’il s’était révélé au monde en 2008 en explosant en dernière partie face à Trevor Immelman. Ses larmes de l’époque paraissent à des années-lumière du du nouveau joueur qu’il est devenu.

Une mue qu’illustrent ses stats cette semaine à Pebble Beach : 80% de fairways touchés, idem en ce qui concerne les greens en régulation. Ajouté à cela, un putting toujours aussi incroyable, et vous obtenez le parfait portait d’un vainqueur potentiel dans l’antre de Bobby Jones.

Augusta, Jason Day y pense forcément. L’Australien 6e cette semaine, obtient son résultat le plus probant depuis les playoffs 2011. De quoi aiguiser l’appétit de celui qui avait fini 2e lors de l’édition 2011 du Masters.

Ce tournoi de Pebble Beach écrasé par Snedeker, a finalement été décevant chez les favoris. Phil Mickelson et Dustin Johnson, vainqueurs cette saison, ont complètement raté leur semaine.

Preuve encore une fois, que le seul homme capable d’enchaîner en ce moment s’appelle Brandt Snedeker.

LEADERBOARD

[ooyala code= »hxdWU5OTr14SaveJjqOtJMftvVhtUbZv »]

 

[ooyala code= »Fzc2U5OTrFA62DOgI5WKRmwBAfBiWaJs »]

(Credits Photo : Eric Risberg – AP Photo)

 

A propos de Rédaction Monsieurgolf

vos réactions nous intéressent, laissez-nous un commentaire :

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.