St. Jude Classic – 1er tour : Davis Love III co-leader

Par le 7 juin 2013
email
Print Friendly and PDF

Dans des conditions idéales sur le TPC Southwind, six joueurs ont pris la tête après le 1er tour dont Davis Love III. Récemment opéré du dos, le joueur de 49 ans pourrait bien créer la sensation dans ce St. Jude Classic sur un parcours qui lui réussit plutôt bien.

Miguel Angel Jimenez, Davis Love III…Si vous cherchez des conseils pour une convalescence réussie, n’hésitez pas à les contacter.

Alors que l’Andalou squatte le haut des leaderboards de l’European Tour après s’être cassé une jambe au ski, le PGA Tour a lui aussi le droit a un remake de l’homme qui valait 3 milliards.

Ecarté des fairways en mars et avril après son opération du dos en février, l’ancien capitaine de Ryder Cup à Medinah a joué une partie très solide (-4) aux côtés de Brandt Snedeker et Dustin Johnson.

« Nous nous entendons très bien tous les trois. On a pris un bon départ et on joue tous assez vite. »

Humble comme d’habitude, « DL III » omet de préciser qu’il n’a pas besoin de joueur avec des amis pour bien scorer le parcours de Memphis. En effet, le joueur de Sea Island compte trois Top 10 sur ses quatre derniers départs au TPC Southwind.

Dustin a fait du Dustin

Dustin Johnson aussi aime ce parcours où la précision au drive est cruciale. Bien parti, -5 après six trous, le tenant du titre an ensuite laissé entrevoir quelles étaient ses lacunes actuelles.

Maladroit au wedging, DJ est toujours aussi peu à l’aise autour des greens. 160e au scrambling cette année sur le PGA Tour, Dustin n’a toujours pas une main digne de l’athlète qu’il est. S’il veut doubler la mise ici, il devra impérativement s’améliorer dans ce secteur (3e en scrambling l’an dernier lors de sa victoire).

Je suis optimiste mais à côté de la plaque, je suis, je suis…

L’adresse autour des greens a longtemps été le pré carré de Phil Mickelson. Malheureusement Lefty, qui fait partie des 35 joueurs qui enchaînent Memphis et Merion, n’a pas du tout semblé à son avantage.

Son 7 sur le par du 16 est le parfait symbole du manque de maîtrise actuel de l’Américain. Un double bogey concédé sur le trou le plus facile du parcours, le tout en étant en position de birdie bien lié dans un bunker de green. Phil, le golfeur proche des gens s’est encore plus rapproché des amateurs que nous somme en s’offrant un « essuie-glace » et trois putts.

« Je trouve que j’ai bien tapé la balle même si mon petit jeu n’a pas été très précis. D’un point de vue frappe de balle, je sens que je suis capable de faire un bon round demain » a commenté après coup le Californien.

Toujours est-il qu’avec un score de +1, Lefty risque de voir sa préparation pour l’US Open amputée de moitié.

La bonne semaine pour Harris English ?

Les leaders ne sont certes qu’à sept coups, mais nous ne sommes à proprement parler dans une foire à birdies cette semaine.

Même si au vu des conditions, on aurait pu s’attendre à des scores un peu meilleurs, les co-leaders pourraient ne pas être loin du compte ce week-end.

Deux Australiens font partie de ce club en la personne de Nathan Green et Stuart Appleby. Le premier a perdu sa carte et vient de reconstruire son petit jeu tandis que le second a son compteur bloqué à neuf victoires depuis son succès au Greenbrier 2010 (carte de 59 le dimanche).

Glen Day, Martin Flores, Harris English et donc Davis Love III sont les quatre autres. Hormis Love, English parait le mieux armé pour imiter Dustin Johnson et remporter ici sa première victoire sur le PGA Tour.

Joueur puissant et redoutable fer en mains, beaucoup d’observateurs voient en Harris English un futur grand du golf US.  Avec trois Top 10 déjà cette année, l’heure est peut être venue de viser plus haut pour lui.

LEADERBOARD

2e tour à suivre sur Golf+ à partir de 21h00 (Live)

[ooyala code= »Y5M3g3YzqrLbaiyL6SiG8H_x-AHxNTHZ »]

(Credits Photo : Getty)

A propos de Hervé MARQUES

Prétendant éconduit de Natalie Gulbis, Hervé passe sa colère en envoyant des slices sur les golfs de la région parisienne. Lorsqu’il est hors d’état de nuire, vous pouvez le retrouver sous sa casquette de journaliste sur Canal+, Golf Channel…et Monsieur golf bien sûr !

vos réactions nous intéressent, laissez-nous un commentaire :

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.