St. Jude Classic : Sur la route de l’US Open

Par le 6 juin 2013
email
Print Friendly and PDF

Cette semaine, les joueurs s’attaquent au par 70 le plus coriace de la saison sur le PGA Tour : Le TPC Southwind. Des fairways étroits, un rough pénalisant et des petits greens, ce St.Jude Classic fait donc figure de répétition idéale avant l’US Open à Merion, un parcours qui présente les mêmes caractéristiques.

Cinq des dix meilleurs joueurs à la FedEx Cup sont présents cette semaine dans le Tennessee, à commencer par le local Brandt Snedeker. Auteur de six Top 10 cette saison, le n°6 mondial reste une valeur sûre, y compris sur ce parcours où il a terminé dans le Top 30 ces deux dernières années.

Il partagera d’ailleurs la partie vedette avec Davis Love III et Dustin Johnson, tenant du titre. Ce dernier ne semble pas au mieux pour défendre son titre avec seulement trois rounds joués depuis sa 13e place au Masters. Sur ce parcours « fait » pour les joueurs précis, Dustin avait montré l’an dernier qu’un gros frappeur pouvait remporter la mise.

Mickelson dans l’inconnu

Si un « arroseur » peut s’imposer sur les 6620 mètres du TPC Southwind, pourquoi pas Phil Mickelson ?

Lefty adore jouer les semaines avant un Majeur, « pour une question de réglage » plus que pour un résultat. Méfions-nous quand même l’an dernier il avait déjà préparé l’US Open au Memorial avec ces mots : « Le parcours est en super condition. C’est une bonne manière pour moi d’être prêt pour l’US Open »…Quelques heures plus tard, il nous faisait une dent de sagesse à retardement en quittant le tournoi après une première carte de 79.

A vrai dire, et c’est une constante, plus la saison avance, moins on attend de choses de Mickelson.

Stallings, outsider n°1 ?

Dans ce contexte d’attente avant le deuxième Majeur de la saison, pourquoi ne pas miser sur un joueur en forme ?

Josh Teater, qui vient de se qualifier pour le British et l’US Open aurait pu être l’un de ceux-là. Pour lui la confiance est là, l’état de fraîcheur, c’est moins sûr. Qualifié aussi pour l’US Open cette semaine, Robert Karlsson pourrait signer son retour au premier plan. Débarrassé de ses problèmes de yips au driving, le Suédois adore jouer sur ce parcours (défaites en playoffs en 2010 et 2011).

Enfin dernier outsider à se mettre sous la dent (joli morceau d’ailleurs), Scott Stallings. Lui vient en revanche de rater de très peu sa qualif’ pour l’US Open. De l’orgueil il en a et du talent aussi comme le montrent ses deux 4e places consécutives. Et pour ne rien gâcher il habite à quelques minutes du parcours.

1er Tour à suivre sur Golf + à partir de 21h00 (Live)

 

A propos de Hervé MARQUES

Prétendant éconduit de Natalie Gulbis, Hervé passe sa colère en envoyant des slices sur les golfs de la région parisienne. Lorsqu’il est hors d’état de nuire, vous pouvez le retrouver sous sa casquette de journaliste sur Canal+, Golf Channel…et Monsieur golf bien sûr !

vos réactions nous intéressent, laissez-nous un commentaire :

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.