Tournament of Champions – 3e Tour : Stricker maintient l’écart

Par le 9 janvier 2012
email
Print Friendly and PDF

Toujours cinq coups d’avance pour Steve Stricker avant le dernier tour de ce Tournoi des Champions. Si « Strick’ » a réussi à maintenir son avance, il n’en reste pas moins qu’il a connu une journée délicate. Moins efficace au putting, moins précis fer en mains (67% de greens touchés contre 89% la veille), le n°6 mondial s’est montré moins  souverain que lors de son 63 de la veille : « Je n’arrivais pas à convertir mes chances birdies, les autres oui ». Les autres ce sont, Webb Simpson (69) et surtout Martin Laird et le tenant du titre Jonathan Byrd auteurs d’une carte de 67. Les trois hommes se partagent la 2e place, et eux seuls semblent en mesure d’introduire un peu de suspense, le reste de la meute pointant à -11 soit huit de moins que le leader.

 

Stricker maître du finish

 

Lorsqu’à onze reprises Steve Stricker s’est emparé de la tête à mi-parcours, il a gagné quatre fois. Un taux de « transformation » plus qu’honorable même s’il concède que ce statut d’homme de tête est parfois pesant : « Je savais que ça allait être dur. Quand vous êtes en tête, c’est parfois difficile de rester sur la même dynamique. Quand vous n’arrivez pas à faire des birdies, vous avez l’impression de laisser filer les choses et c’est ce que j’ai ressenti aujourd’hui, j’ai senti que le peloton me rattrapait ».  En tête de la meute, on retrouve Martin Laird, auteur de son meilleur aller de la semaine avec quatre birdies. Pas besoin de chercher bien loin l’autre menace pour Stricker qui n’est autre que son partenaire Webb Simpson, auteur de deux birdies sur l’aller tandis que Stricker concèdait son deuxième bogey de la semaine pour boucler son aller dans le par. Sur sa lancée Webb Simpson rentre un putt de 6,5 mètres pour birdie et revient à un coup de son compatriote. Le dauphin de Luke Donald sur le PGA Tour l’année dernière rate même une tentative de birdie (de 9,20 mètres quand même !) pour revenir à hauteur de Stricker. Une seconde lame nommé Jonathan Byrd a bien failli couper la casquette de « Strick’ ». Le tenant du titre, galvanisé par son eagle au 5, poste ensuite cinq birdies mais juge mal un putt d’1m20 qui aurait pu lui faire retrouver un fauteuil de leader occupé à l’issu du 1er tour. A l’heure de faire les comptes, les deux bogeys concédés d’entrée par Byrd pèseront sans doute aussi lourd que cette occasion ratée.

En termes de momentum, les occasions manquées par ses poursuivants coïncident avec les retrouvailles entre Steve Stricker et les cinq derniers trous du Plantation Course de Kapalua. Et là, le maître du wedging laisse parler sa classe avec quatre birdies sur ses quatre derniers trous, dont un superbe chip rentré sur le 16 que vous pouvez retrouver dans les highlights du jour. Les stats’ de Steve Stricker sont d’ailleurs tout simplement hallucinantes cette semaine sur le finish de Kapalua (-13 sur le cinq derniers trous).

Stricker, leader chancelant mais finalement toujours aussi solide. Attention tout de même, sur les quatorze dimanches entamés en tête, seuls la moitié se sont soldés par des victoires. Des chiffres qui ont de quoi rendre ce maillot jaune un peu plus lourd avant d’aborder les derniers cols du parcours Hawaïen ?

LEADERBOARD

Rejoignez le fil de discussion, avec les golfeurs passionnés du forum Golftechnic.com

A propos de Monsieurgolf

vos réactions nous intéressent, laissez-nous un commentaire :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.