Tournament of Champions : Un 1er tour surréaliste

Par le 5 janvier 2013
email
Print Friendly and PDF

« C’est la pire journée de golf que j’ai vu en 22 ans ». Les mots sont de Mark Rolfing, consultant pour la télé américaine et résident à Kapalua.

Des vents à 65 km/h avec des pointes à 80km/h et une pluie torrentielle ont poussé les organisateurs à faire un reset du 1er tour, une première depuis le Players 2005.

Pas de chance pour Webb Simpson, qui dans ces conditions apocalyptiques, a réussi l’incroyable performance d’être à -3 après sept trous grâce notamment à deux putts de 6 mètres rentrés pour birdie.

« Vous seriez surpris de voir à quel point une balle bien droite n’est pas affectée par le vent » disait Byron Nelson. Une maxime démontrée par le vainqueur de l’US Open, auteur d’un 7/7 en greens touchés.

Dans un positivisme made in USA, Webb Simpson n’a pas sourcillé quant à la décision du PGA Tour de remettre tous les compteurs à zéro pour samedi : « Bien sûr c’est dommage pour moi mais c’est comme ça. La bonne nouvelle c’est que je joue bien et j’espère rejouer aussi bien demain ».

 

Rickie Fowler : « Une décision juste pour tout le monde »

 

D’un point de vue purement réglementaire, cette décision est justifiée par le fait que les balles ne tenaient plus sur les greens, comme le montre la vidéo sur le putt de Carl Petterson sur le très exposé trou n°2. Un cas notamment observé lors de l’Open Championship à Saint-Andrews en 2010 et qui avait contribué à ternir un peu la victoire de Louis Oosthuizen, lequel avait su poster un bon score juste avant la tempête.

C’est justement ce déséquilibre que les officiels veulent éviter. Les 30 joueurs du champ s’élanceront donc ce samedi pour disputer les deux premiers tours en partant de zéro. Jouer 36 trous sur le parcours le plus vallonné de l’année sur le PGA Tour, une bonne occasion de détecter ceux qui se sont lâchés pendant les fêtes !

Les arbitres, bien que menaçant de faire grève* ont semble-t-il pris « une décision juste pour tout le monde » d’après Rickie Fowler. Le jeune Californien, qui, pour son premier voyage à Hawaï, a vu son drive sur le 3 mesuré à 199 mètres « et pourtant j’ai tout donné » a plaisanté le jeune Californien, connu pour être l’un des solides frappeurs du Tour.

Scott Stallings, +7 après quatre trous est sûrement du même avis. Cependant, si salut des arbitres il y a eu, les prévisions météo elles, sont juste annoncées en « légère amélioration » avec 80% de chances de pluie et des vents à 35km/h.

Hawaï, meilleur entraînement pour l’Open Britannique, qui l’eut cru…

[box type= »download »] Tee Times Round 1 (23h30 sur Golf+)[/box]

*Les arbitres du PGA Tour sont en conflit avec leur employeur car ils souhaitent voir leur salaire alignés sur ceux des arbitres des autres sports américains. Une revendication toujours insatisfaite par le PGA Tour.

(Credits Photo : Getty Images)

A propos de Monsieurgolf