Transitions Championship – 1er tour : Harrington en feu, Rose et Donald dans le coup

Par le 16 mars 2012
email
Print Friendly and PDF

Padraig Harrington a t-il fêté dignement la St. Patrick ? La question se pose après la carte de 61 rendue par l’Irlandais dans ce 1er tour du Transitions Championship.

Le triple vainqueur de Majeur n’a eu besoin que de vingt-deux putts dans cette première journée dont une ficelle incroyable de près de vingt-trois mètres sur le 17, son plus long putt en carrière sur le PGA Tour.

Une journée record pour Padraig Harington qui, grâce à cette carte de 61 (-10), s’empare de la meilleure marque du parcours de Copperhead qui était détenue par Jeff Sulman (2004) et Mark Calcavecchia (2007) avec un score de 62. Signe du destin ou pas ? Harrington avait même fait un trou en un la veille lors du Pro-Am.

« L’année dernière a été bizarre, mais cette année je me sens plutôt bien » a déclaré Harrington, dont les dernières victoires sur le PGA Tour remontent à 2008, année de son doublé British Open – USPGA.

“Depuis très longtemps, je joue beaucoup mieux le lundi, mardi et mercredi que je ne le fais en fin de semaine. Je vais essayer de rester patient, je sais que mon jeu est en place. Ce qui est dur maintenant, c’est d’attendre que tout se mette en place au bon moment, il faut rester confiant » affirme l’Irlandais, auteur d’une bonne 7e place le mois dernier à Pebble Beach.

Padraig Harrington, pas forcément connu pour être le joueur le plus relax du circuit, peut se faire du mauvais sang malgré son superbe score du 1er tour. Cela fait en effet dix-sept mois et trente-sept tournois qu’il n’a pas gagné. Pire, il ne l’a emporté qu’une fois lors des six derniers tournois où il était en tête après le 1er tour. Et le parcours de Copperhead n’est pas forcément le terrain idéal pour faire mentir cette stat’, puisque KJ Choi reste à ce jour le seul joueur à avoir mené le tournoi de bout en bout (2002).

 

Rose et Donald dans la course

 

Le poursuivant le plus proche au classement après ce 1er tour est Will Claxton qui suit à trois coups. L’Américain issu de la Q-School, avait déjà participé à ce tournoi l’année dernière (67e), et reste sur une belle 9e place au Mexique il y a trois semaines. Derrière une trentaine de joueurs se tient en deux coups. Kenny Perry, dont le sponsor est le même que celui du tournoi, fait une belle infidélité au Champions Tour cette semaine avec une première carte de 66 (3e). Déjà auteur d’un 66 jeudi dernier à Doral, Jason Dufner confirme sa bonne forme avec lui aussi une carte à -5. Les deux hommes sont notamment accompagnés de Jim Furyk, intraitable fer en mains ce jeudi avec seize greens touchés.

Derrière à -4, c’est sans grande surprise que l’on retrouve les deux grands favoris de cette semaine. Justin Rose vainqueur à Doral la semaine dernière, rend une carte de 67. Même score pour un Luke Donald encore impressionnant de maîtrise sur les greens. A noter que ce dernier peut retrouver sa place de n°1 mondial s’il s’impose cette semaine dans le sud de la Floride.

Les deux hommes devancent d’un coup Sergio Garcia, apparemment bien remis de sa rencontre avec le Blue Monster la semaine passée. Belles cartes également pour John Daly  et le tenant du titre Gary Woodland (-2)

Très mauvaise journée en revanche pour Charl Schwartzel (+5) et, de manière moins surprenante, pour le Français Pierre-Henri Soero (+6).

[box type= »download »] LEADERBOARD [/box]

 

 

 

(Credits photo : Chris O’Meara-AP)

A propos de Monsieurgolf

vos réactions nous intéressent, laissez-nous un commentaire :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.