Transitions Championship – 3e Tour : Furyk en fureur, Goosen l’accompagne

Par le 18 mars 2012
email
Print Friendly and PDF

On l’a retrouvé. Porté disparu depuis son triomphe lors de la FedEx Cup 2010, Jim Furyk a fait sa réapparition  en haut des leaderboard samedi soir lors du 3e tour du Transitions Championship. Grâce à une carte de 66, l’Américain prend la tête du tournoi floridien à égalité à -11 avec le Sud-Africain Retief Goosen.

Furyk en a profité pour revenir sur les raisons de cette petite traversée du désert : « Peut-être que j’ai trop voulu gagner en longueur, en faisant ça, j’ai délaissé les aspects forts de mon jeu » a déclaré celui qui utilisait par le passé un driver et une balle TaylorMade. « Vouloir améliorer mes faiblesses a affaibli mes points forts et c’est justement ce qu’il ne faut pas faire en golf, ne jamais délaisser ses points forts ».

Conséquence de cette prise de conscience, Jim Furyk a rompu son contrat à l’amiable avec TM pour revenir sur un driver Callaway et des balles de la même marque. Les résultats n’ont pas forcément été immédiats mais Furyk l’assure « (il) se sent beaucoup mieux que l’année dernière ». Des progrès entrevus à Riviera le mois dernier avec une 11e place.

 

Goosen malgré la douleur

 

Et malgré des douleurs récurrentes au dos, c’est Retief Goosen qui accompagne Furyk en tête. Le Sud-Africain a même ressenti une nouvelle alerte il y a quelques semaines alors qu’il jouait au football avec son fils. Une gêne si forte qu’il a dû renoncer à jouer Bay Hill la semaine prochaine. Mais voilà, le Copperhead Course est son parcours favori  et même diminué, Goosen pourrait bien y triompher une troisième fois dimanche : « Cette semaine, je joue peut-être un club de plus que les autres mais ce n’est pas grave, ici vous n’êtes pas trop désavantagé d’être moins long au driving ».

 

Les favoris en souffrance

 

Derrière les deux hommes de tête, Sang-Moon Bae et Jason Dufner suivent à un coup. Une position que l’Américain affectionne : « Je suis plus agressif quand je suis le chasseur que lorsque je dois conserver un avantage ». Une situation qui lui avait justement fait perdre ses moyens lors du dernier PGA Championship face à Keegan Bradley.

Pour trouver trace des favoris il faut descendre à la 7e place avec Ernie Els et Luke Donald. Les deux joueurs pointent à trois coups de la tête après une troisième journée qui a décimé le clan des têtes d’affiche. Justin Rose a en effet connu une fin de journée difficile avec deux doubles bogeys sur son retour pour un total de +4 pour la journée. Padraig Harrington continue de décevoir après son 61 du premier jour. L’Irlandais, leader après le 1er tour, est désormais 11e à quatre coups de la tête. Même score avant dimanche pour Sergio Garcia auteur d’un difficile 70 lors de ce 3e tour.

(Credits Photo : Chris O’Meara-AP)

[box type= »download »] LEADERBOARD[/box]

A propos de Monsieurgolf

vos réactions nous intéressent, laissez-nous un commentaire :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.