Travelers – 1er Tour : Simpson en forme Olympic

Par le 22 juin 2012
email
Print Friendly and PDF

Vainqueur de l’US Open la semaine dernière sur le parcours de l’Olympic Club, Webb Simpson n’a pas seulement fait acte de présence à Cromwell dans le Connecticut. Associé à Bubba Watson et Keegan Bradley, Simpson a rendu une carte de 66 (-4) lors du 1er tour de ce Travelers Championship. Un tournoi dont David Mathis (-6) a pris la tête. Frederik Jacobson, tenant du titre, est bien placé entre les deux hommes à -5.

 

Tous les joueurs étaient chauds ce jeudi sur le parcours du TPC River Highlands. Avec des températures frôlant les 40°, la direction a même dû interrompre les jeux pour arroser les greens en bentgrass (herbe vulnérable sous grosse chaleur).

Mais ni cette chaleur, ni les sollicitations médiatiques dont il fait l’objet depuis cinq jours, n’ont semblé perturber Webb Simpson. Avec 13 greens touchés et 28 putts, l’Américain a montré qu’il n’avait rien perdu de sa régularité. Il était même à -5 après 15 trous avant de concéder un bogey sur le par 3 du 16. Attention à lui puisque ce vendredi, il s’élancera le matin avec qui plus est, des températures prévues à la baisse.

 

Bubba imprévisible, égal à lui-même

 

Dans cette partie qui regroupe les trois derniers vainqueurs de Majeur, Keegan Bradley est apparu comme le plus en retrait avec une carte de -2. Bubba Watson a lui fait du Bubba. Alors qu’on l’attendait sur les deux par 5 du parcours et sur le par 4 driveable du 15, le vainqueur du dernier Masters a préféré s’illustrer sur le par 4 du 10 avec une approche rentrée depuis le rough. Autrement dit, il a de la marge pour aller encore plus bas sur le TPC River Highlands, premier parcours à avoir couronné le fantasque gaucher en 2010.

 

Freddie II ?

 

Tenant du titre, Frederik Jacobson se sent « chez lui » à Cromwell. Avant de rentrer en Europe quelques semaines, le Suédois a encore montré toute son habileté sur ce parcours en ne ratant qu’un green de la journée. Un coup du sort puisque son tee shot sur le 16 a pitché à quelques centimètres du trou avant de rouler vers une zone où faire approche-putt relève de l’exploit. Jacobson s’en tire avec un double bogey et une carte de -5. Il reste donc parfaitement en course pour devenir le 2e joueur de l’histoire du tournoi à conserver son titre après Phil Mickelson en 2002. Pour rappel, le sympathique Suédois s’était imposé l’année dernière en -20, ne concédant qu’un seul coup de toute la semaine.

 

Trop de pression sur Patrick Cantlay ?

 

Les années se suivent mais ne se ressemblent pas en revanche pour Patrick Cantlay. Auteur d’un 60 sur ce parcours en 2011(carte la plus basse pour un amateur sur le PGA Tour), le jeune Américain a décidé de passer pro à l’occasion de ce tournoi. Il aura besoin de se rapprocher de ce score s’il veut espérer passer le cut après un 1er tour plus que difficile (+5). Après ce tournoi, il ne lui restera plus que cinq invitations pour gagner sa carte pour l’année prochaine.

Pour les autres joueurs de tête, la question est de savoir si David Mathis va descendre de son nuage. Parti du 10 l’Américain de 38 ans, auteur de deux Top 10 en carrière, a commencé sa journée en faisant birdie-trou en un-birdie. Après six premiers trous joués en -6, la carte de ce journeyman restera stable par la suite.

A signaler la carte bon anniversaire (-3 pour ses 38 ans) de Matt Kuchar, et la carte bon rétablissement (-4 après une longue blessure à l’épaule) du Sud-Africain Tim Clark.

[box type= »download »] LEADERBOARD[/box]

(Credits Photo : Getty Images)

 

A propos de Monsieurgolf