Travelers – Première pour Leishman

Par le 25 juin 2012
email
Print Friendly and PDF

Jouer en dernière partie deviendrait-il un handicap ? Après la victoire de Webb Simpson à l’US Open, c’est cette fois Marc Leishman qui a laissé exploser sa joie au recording. Grâce à une carte de 62 rendue en milieu d’après-midi, l’Australien remporte le Travelers Championship avec un coup d’avance sur Bubba Watson et Charley Hoffman.

 

 

 

Brian Davis et Roland Thatcher, co-leaders avant le dernier tour étaient les mieux placés pour ouvrir leur compteur sur le PGA Tour. C’est finalement Marc Leishman qui a été cueillir cette fameuse première victoire, involontairement mais avec panache tout de même. En effet, jamais un vainqueur n’avait été aussi bas le dimanche pour aller chercher la victoire cette année sur le PGA Tour. En signant sa carte de 62 à 15h30, le rookie de l’année 2009 a regardé ses poursuivants partir à la faute les uns après les autres durant près de 2h30 sur le TPC River Highlands.

 

Parti avec un retard de six coups, l’Australien de 28 ans avait pour objectif d’aller chercher un score de -15 pour la semaine. Un objectif quasiment atteint à un coup près, suffisant cependant pour devancer Bubba Watson et Charley Hoffman. En rendant deux cartes de 65 le week-end, le vainqueur du Masters peut se dire qu’il a tout tenté. Cette 2e place « fait mal » en revanche en ce qui concerne Charley Hoffman.

 

L’Américain, en tête avec deux coups d’avance termine double bogey-bogey et passe à côté d’une troisième victoire sur le PGA Tour qui lui tendait les bras. Regrets également pour Tim Clark qui termine finalement 4e à -12. En course pour la victoire, le Sud-Africain a fait rouler son putt sur le 17…jusqu’à l’obstacle d’eau.
 

 

Mahan, l’arme anti-jeu lent
 

 

Week-end décevant pour le tenant du titre Fredrik Jacobson. En tête après deux tours, le Suédois ne joue « que » +2 le week-end et termine 8e à -11. Une place partagée avec Matt Kuchar, qui grâce à ce sixième Top 10 cette saison s’empare de la 5e place de la FedEx Cup juste derrière Tiger Woods.

 

Enfin belle histoire que celle d’Hunter Mahan. L’Américain, double vainqueur cette année, était passé à un coup de raté le cut samedi. Dimanche lors d’un dernier tour joué en première partie et « qu’il a expédié pour ne pas ralentir les autres », l’élève de Sean Foley a posté neuf birdies sur ses treize derniers trous pour une dernière carte de 61. Son meilleur score en carrière sur le PGA Tour lui permet d’accrocher une 11e place inattendue. Joueur le plus précis au drive et sur les approches, Mahan fera sans aucun doute partie des joueurs à surveiller la semaine prochaine à l’AT&T National.

 

(Credits photo : Getty Images)

[box type= »download »] LEADERBOARD[/box]

 

A propos de Monsieurgolf