US Open – 1er tour : Woods bien parti, Donald et McIlroy aux fraises

Par le 15 juin 2012
email
Print Friendly and PDF

Six joueurs sous le par sur 156, bienvenus à l’US Open. Petits greens, fairways étroits, rough à chatouiller les rotules, le parcours de l’Olympic Club a des allures de parcours du combattant. Et dans cette guerre, certains joueurs comme Luke Donald (+9)  ou Rory McIlroy (+7) ont déjà perdu gros. D’autres ont résisté voire mieux, comme Tiger Woods (2e à -1) et surtout les Français Raphaël Jacquelin (+2) et Grégory Bourdy (+4). La grosse surprise nous vient de l’identité de l’homme de tête, Michael Thompson, qui a réalisé une improbable carte de 66 (-4).

 

On ne va pas se mentir, pour la plupart des observateurs, le classement de l’US Open commence à la deuxième ligne. Avec seulement deux bogeys concédés et une carte de 69 (-1), Tiger Woods se place idéalement pour remporter son 15e Majeur. Dans une partie où Bubba Watson (+8) et Phil Mickelson (+6) se sont fait broyés, le Tigre a patiemment su attendre son heure avec un premier birdie sur le par 5 du 17. Deux autres suivront sur le retour pur une carte finale de 69 (-1).
L’homme qui le devance au classement, a lui connu une journée plus mouvementée. Parti le matin, comme Woods, Michael Thompson parvient à enquiller sept birdies contre trois bogeys, pas mal pour un joueur qui n’a jamais fait mieux qu’une 3e place sur le PGA Tour. De là à le considérer comme un faire-valoir, il y a un pas que les fans de Woods (ou même les autres) devraient se garder de franchir. Cet Américain de 27 ans avait en effet fini 2e de l’US amateur sur ce même parcours en 2007.

 

L’Albatros de Watney

 

Derrière Thompson et à égalité avec Woods, l’identité des joueurs sous le par laisse augurer d’un très bon US Open. Graeme McDowellDavid Toms, Nick Watney et Justin Rose font en effet partie des happy few à -1. Les deux premiers nommés ont déjà remportés un Majeur, les deux autres ont clairement le potentiel pour le faire. Watney a même profiter de cette 1re journée pour faire un albatros sur le par 5 du 17. Ce coup de fer 5 de 174 mètres est déjà le deuxième albatros en Grand Chelem cette année après celui de Louis Oosthuizen à Augusta.

 

« Belle » journée pour les Français

 

Parti dès le matin, et vu la montée des scores par la suite, la journée des Français a été relativement bonne. Grégory Bourdy « déçu d’avoir raté quelques chips » considérait le parcours de l’Olympic Club comme « pas si inaccessible que ça ». La tendance n’est donc pas à l’abattement chez le Bordelais auteur d’une première carte de 74 (+4). On peut même parler d’ambition pour Raphaël Jacquelin, qui a joué 72 (+2). Raph’ est accompagné à la 23e place de Rickie Fowler, Hunter Mahan, Nicolas Colsaerts et Jason Dufner.

Grosse deuxième journée en perspective avec quelques grosses pointures intercalées entre Jacquelin et les hommes de têtes. Jim Furyk, Matt Kuchar et Ian Poulter sont dans le par. Francesco Molinari et Branden Grace font partie d’un groupe de huit joueurs à +1. Ballotés mais encore dans la course, Lee Westwood, Sergio Garcia, Keegan Bradley et Charl Schwartzel n’ont pas dit leur dernier mot à +3.

[box type= »download »] LEADERBOARD                TEE TIMES 2e TOUR (+9 heures en France) [/box]

 

(Credits Photo : Getty Images)

 

A propos de Monsieurgolf