Waste Management Open – Unbelievable Kyle Stanley !

Par le 6 février 2012
email
Print Friendly and PDF

Scénario Hollywoodien sur le PGA Tour!  Héros malheureux la semaine dernière à Torrey Pines après avoir « gâché » trois coups d’avance sur le 72ème trou,  Kyle Stanley est revenu de nulle part ce dimanche pour souffler la gagne à Ben Crane. Spencer Levin, parti avec 6 coups d’avance en fin de matinée nous fait une « Stanley » avec une carte de +4.

Tout simplement incroyable! Après la débandade de Kyle Stanley au Farmers Insurance Open, Spencer Levin, connu pour être nerveux et démonstratif, savait tout ce qu’il ne fallait pas faire pour espérer remporter son premier titre. Deuxième alerte pour Levin, il avait laissé filer sa première victoire l’an dernier après un play off mal négocié contre Johnson Wagner au Mayakoba Classic. A croire que ces deux avertissements n’étaient pas suffisant puisqu’il a littéralement implosé dimanche.

Symbole de ce décrochage, le trou 15. Levin égare son drive à droite, sa balle rebondit sur un chemin pour mieux terminer sa course dans un massif de cactus. Il sort tant bien que mal sa balle à l’aide de son putter (!) mais il faudra quelques minutes au cadet pour extraire les nombreuses épines auxquelles son joueur s’est frotté. Il lui reste alors un fer4 d’environ 200m pour le green, le swing est heurté (plus encore que d’habitude !) et finit court, à droite, et dans l’eau pour couronner le tout. Toute la détresse du monde se lit sur le visage du joueur après ce coup, et le double bogey sur ce trou scelle tout espoir de victoire.

Quant à Kyle Stanley, il s’est mesuré toute la journée à Ben Crane. Les hommes partageaient la même partie et après 10 trous, on supposait déjà fortement que la gagne se déciderait entre ces deux là, un bogey de Crane au 16 rapidement compensé par un birdie au 17 et Stanley, après un chip magique depuis les cactus au 17, était à nouveau seul face à son destin au départ du 18.

On a cru un instant à une redite du weekend dernier lorsque Stanley a envoyé son drive trente bon mètres à gauche du fairway, a quelques mètres du hors-limite. Mais cette fois, il n’a pas tremblé putter en main. « Je pense que mon plus gros challenge était de voir si je pouvais oublier ce qui s’est passé la semaine dernière. Je crois avoir réussi et c’est juste énorme ».

Webb Simpson et Bubba Watson qui accompagnaient Levin lors de cette dernière ronde ont respectivement rendu des cartes de 72 (+1) et 70 (-1), insuffisantes pour espérer revenir sur Stanley, il se classent tous deux dans le Top 10.

Au profit de belles cartes dominicales, Kevin Na (65), Brendan Steele (64) et Bo Van Pelt (67) accrochent les places d’honneur.

 

[box type= »download »] Leaderboard[/box]

A propos de Olivier DOAN

1 Commentaire

vos réactions nous intéressent, laissez-nous un commentaire :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.