WGC Accenture Match Play : Kuchar roi du désert

Par le 25 février 2013
email
Print Friendly and PDF

On attendait l’instinct de tueur de Ian Poulter, on a eu le sourire de colombe de Matt Kuchar triomphant à Dove Moutain.

Grâce à une victoire 2&1 face à Hunter Mahan en finale Kooch’ remporte pour la première fois de sa carrière le WGC Accenture Match Play.

Avec désormais cinq succès en carrière sur le PGA Tour, dont le Players 2012, Kuchar 34 ans et 23e mondial avant cette semaine, devrait se rapprocher du Top 10 mondial.

Célèbre pour sa capacité à enchaîner les Top 10, Kuchar développe doucement un instinct de tueur qui pourrait le conduire à un succès en Majeur dans les mois à venir.

Faire du vainqueur de la semaine un favori pour Augusta est une (mauvaise) habitude chez les journalistes, le grand Matt n’échappe pas à la règle, lui qui avait terminé 3e l’an dernier pour sa 3e participation au Masters.

Mahan a donné le bâton

Après s’être facilement défait de Jason Day en ½ finale (4&3), Kuchar n’a jamais laissé respirer son compatriote. Encore fringuant face à Poults le matin (4&3), le Californien a rapidement cédé du terrain dans la finale la plus chère de l’année.

Alors qu’il n’avait jamais été mené dans cette épreuve depuis 169 trous, Mahan a connu une baisse de régime spectaculaire en jouant 40 sur l’aller. Face à un matchplayer comme Kuchar, cela ne pardonne pas. Après 8 trous, le good guy de Sea Island est déjà 4up.

Malgré un sursaut sur le retour, Mahan ne pourra rien faire et cède son titre 2&1. Comme Donald en 2011, Kuch’ repart donc de Marana avec le chèque d’1 million d’euros sans même avoir joué le 18e trou de toute la semaine.

Avec 14 matches gagnés sur ces 16 derniers dans cette épreuve, l’équipe US s’est trouvé en Kuchar une arme redoutable pour la prochaine Presidents Cup début octobre.

Deux défaites en une journée pour Poulter

L’arme de destruction massive côté européen, n’a pas appuyé sur le bouton dans cette dernière journée de ce championnat du monde.

Impuissant face à Kuchar en ½ finale, Ian Poulter s’est ensuite incliné 1up face à Jason Day. Malgré un dernier sursaut et un très bon driving en général, le joueur Anglais s’est laissé éteindre par le vent glacial (10°) de Marana.

Etrange impression que celle de voir Jason Day finir 3e alors qu’il n’a quasiment pas rentré un putt du week-end. C’est dire à quel point ce joueur serait énorme avec un putting ne serait-ce que moyen.

Ironie du sort, c’est grâce à l’un de ses seuls putts réussi à plus de 2 mètres que l’Australien a scellé son match, alors que Poults menaçait de le pousser en playoff.

 

TABLEAU COMPLET

[ooyala code= »pydnVsOTr1afKzpbLyLQ6oAEYnuTLbv_ »]

 

(Credits Photo : PGA Tour)

A propos de Rédaction Monsieurgolf

vos réactions nous intéressent, laissez-nous un commentaire :

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.