WGC Accenture Match Play : Mahan Vs. Poulter, l’autre classico !!

Par le 24 février 2013
email
Print Friendly and PDF

Une finale avant la lettre. C’est un peu ce qu’on avait eu l’an dernier avec Lee Westwood contre Rory McIlroy, et ce qu’on aura cette année avec la ½ finale Hunter Mahan contre Ian Poulter.

Preuve que son statut a changé, le Californien sera l’objet de toute les attentions ce dimanche en compagnie bien sûr de l’inévitable Ian Poulter.

L’autre ½ finale opposant Jason Day à Matt Kuchar a également du cachet mais présente un attrait moindre.

Les deux meilleurs matchplayers actuels ?

En effet si l’on se fie aux statistiques, l’affrontement entre l’Anglais et l’Américain n’a rien à envier au clasico qui se disputera aux Parc des Princes ce dimanche soir.

Mahan, 25e joueur mondial et tenant du titre, n’a plus été mené dans un match à Dove Mountain depuis son 1er tour l’année dernière face à Zach Johnson, soit 151 trous !!! En cas de victoire finale, il pourrait devenir le 2e joueur après Woods à gagner cette épreuve deux fois de suite.

La réputation de son opposant en match play n’est plus à démontrer. Héros de la dernière Ryder Cup, Ian Poulter ne laisse que des miettes dans ce format. Depuis 2010, le 13e joueur mondial  a gagné 19 matches pour 3 défaites et 2 nuls. S’il venait à soulever le trophée ce dimanche, IJP remporterait son 3e titre en Match Play après ce même WGC Accenture Match Play en 2010 et le Volvo World Match Play en 2011.

Imprévisible Jason Day

Problème pour le vainqueur de ce match, l’influx nerveux gaspillé peut être fatal en finale. McIlroy l’avait constaté l’année dernière en se faisant haché menu par Hunter Mahan.

Pour l’instant la fraîcheur n’est pas un problème pour Matt Kuchar. Outre l’impression d’être toujours heureux, le vainqueur du Players 2012 s’est économisé en remportant ses deux matchs assez facilement samedi face à Nicolas Colsaerts (4&3) et Robert Garrigus (3&2). A l’instar de Luke Donald en 2011, le 23e joueur mondial pourrait remporter le tournoi sans même avoir vu le 18e trou de toute la semaine.

Pour Jason Day, tout a été plus difficile. Pour devenir le premier Australien à atteindre ce stade de la compétition depuis Geoff Ogilvy en 2009, le joueur de 25 ans a eu besoin d’aller jusqu’au 18 pour battre Graeme McDowell, le tout sans quasiment rentrer un putt de l’après-midi. Le putting et le critère physique seront clés pour l’Australien qui avait déjà dû batailler pendant 19 trous face à Russell Henley au 2e tour.

Le suspense est donc total pour savoir qui repartira du désert lesté du million d’euros promis au vainqueur.

TABLEAU COMPLET

[ooyala code= »FnZTZsOTrTNBYRc8-JwLLHQt13QoTKb9″]

 

(Credits Photo : Getty Images)

A propos de Monsieurgolf

vos réactions nous intéressent, laissez-nous un commentaire :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.