WGC Bridgestone – 1er Tour : Woods s’éteint, Furyk s’éveille

Par le 3 août 2012
email
Print Friendly and PDF

Tiger Woods sept fois vainqueur à Akron a sept coups de retard sur le leader Jim Furyk. Un 1er tour qui aura vu le Tigre passer par tous les états et qui a vu l’Europe faire mieux que pointer le bout de son nez avec sept joueurs dans le Top 10.

 

Si 8e victoire il devrait y avoir pour Woods dans ce WGC Bridgestone Invitational, elle serait à coup sûr compliquée. Son compatriote Jim Furyk, porté par 7 birdies, 1 eagle et 2 bogeys, a en effet pris la tête d’un tournoi où il a toujours très bien figuré :  6 Top 10 et une 2e place en 2001.

Le vainqueur de la FedEx Cup 2010 possède deux coups d’avance sur le surprenant Lee Slattery (-5). L’Anglais de 33 ans, vainqueur de son premier tournoi à Madrid l’an dernier, explique cette victoire a agi comme un déclic : « Depuis ma victoire l’an dernier, j’ai commencé à faire les progrès que beaucoup auraient espéré que je fasse plus tôt. Je drive bien et les greens sont parfaits, quand vous vous mettez à moins de 3 mètres vous avez une chance de birdie presque à chaque fois ». Avec 25 putts et quatre birdies consécutifs pour commencer la journée, Slattery n’a en tout cas pas raté sa 1ère rencontre avec le très long  Firestone Country Club.

 

Docteur Jekyll et Mister Woods

 

Toujours côté européen, Rafael Cabrera-Bello, Simon Dyson et surtout Luke Donald suivent à -4  L’Anglais, 2e ici même l’an dernier et encore magique sur les greens ce jeudi, sait qu’il doit poursuivre sur la même lancée s’il ne veut pas rendre son tablier de n°1 mondial à Tiger Woods à la fin de la semaine.

Son 17e succès et la place de n°1 mondial, le Tigre devra aller les chercher. D’une part, il va devoir se bagarrer pour aller déloger Jim Furyk et d’autre part, il devra enfin trouver le bon équilibre dans son jeu.

Ce 1er tour est en effet un condensé du Woods cuvée 2012. Solide parfois brillant sur les 11 premiers trous joués en -3, l’ancien n°1 mondial s’est ensuite débattu avec tous les compartiments de son golf pour finalement concéder trois bogeys sur les six derniers trous.
Alors que certains l’avaient, à juste titre ( ?), taxé de conservatisme lors du dernier Open, Tiger n’a pas hésité à jouer du driver sur un parcours qu’il connait par cœur. Une tactique qu’il a payé sur le retour, notamment sur le long par 5 de 610 mètres du 16 où il n’a pratiquement jamais vu le fairway.
Le putting ensuite l’a trahi de manière flagrante sur le 18 avec un putt de moins d’un mètre raté pour le par. 33 putts qui expliquent en grande partie sa carte de 70, un score quasi inédit pour lui sur ce parcours, puisque en onze ans, c’est seulement la 2e fois qu’il ne parvient pas à passer en dessous du par lors du 1er tour.

 

I miss, I miss, I miss, I make

 

Les déçus du Royal Lytham ont également connu un début de tournoi difficile. Si Brandt Snedeker malgré son +1 a pu faire admirer son adresse au putting, il n’en a pas été de même pour Adam Scott. A l’instar de Woods, l’Australien a été solide du tee au green mais une fois sur celui-ci son long-putter n’a pas réussi à le repêcher. 32 putts pour Scott donc un 4-putts à moins de 2m80 sur le 14 !
« Sur le 14, j’ai complètement éteint la lumière. De toute la journée, je n’ai pas su trouver la bonne vitesse sur les greens. J’ai commencé à les charger puis après je jouais trop court… ». Dans le genre explication désabusée, on se souvient de la réponse tout en humour de Seve Ballesteros au Masters 1990. Un journaliste lui avait demandé comment il avait fait pour prendre 4 putts sur le green du 16. L’Espagnol, à court d’anglais mais jamais à court d’humour, avait simplement déclaré : « J’ai raté, j’ai raté, j’ai raté, j’ai réussi ».

Heureusement dans ce 1er tour,  d’’autres joueurs ont été plus inspirés à commencer par Bubba Watson. Le vainqueur du Masters s’est régalé avec 351 yards (321 mètres) de moyenne au drive, 14/18 greens et seulement 29 putts pour une carte de 66 (-4).

(Credits Photo : AP)

[box type= »download »] LEADERBOARD[/box]

 

A propos de Monsieurgolf