WGC Cadillac – 3e tour : Encore du grand Tiger !

Par le 10 mars 2013
email
Print Friendly and PDF

Pour se frotter à Tiger Woods, il faut être très costaud en ce moment.

Comme lors des deux premiers tours, le Tigre a rendu la meilleure carte du jour. Un score de 67 (-5) et encore 24 putts seulement pris par l’Américain, sa moyenne de la semaine.

Avec un score total de -18, Woods occupe seul la tête de ce WGC Cadillac Championship, épreuve qu’il a déjà remportée à six reprises.

Après avoir égaré son tee shot dans un arbre au 17 (bogey), le n°2 mondial a réagi avec un superbe birdie sur le 18, qui est juste l’un des pars 4 les plus durs de l’année. Grâce à ce dernier putt incroyable, le Tigre compte quatre coups d’avance avant le dernier tour sur Graeme McDowell, 2e à -14.

Quinze fois Tiger a compté trois coups d’avance ou plus avant le dernier tour…pour quinze victoires. La tâche de G-Mac, Phil Mickelson (-13) et Steve Stricker (-13) s’annonce donc compliquée, voire impossible.

« Vous savez à quel point il est bon finisseur. Quand il est en tête d’un tournoi, c’est dur de le déloger. Pour nous les poursuivants, il a falloir y aller et essayer de faire le plus de birdies possible et c’est pas donner sur un parcours comme ça » a d’ailleurs commenté un Stricker résigné et admiratif.

Graeme McDowell a tout essayé

Dire que le suspense est mort dans ce Championnat du Monde est peut-être exagéré tant McDowell a montré de très belles choses dans ce moving day. Pour la première fois de sa carrière G-Mac a même fait deux eagles (1 et 16) dans le même round, revenant même à hauteur du Tigre après son birdie au 6.

Mais alors qu’il fait jeu égal avec Woods sur l’aller (-4), l’homme de Portrush concède bêtement 3-putts sur le par du 10. Il enchaîne avec son premier bogey de la semaine sur le 11 puis un double sur le 14 qui donne six coups d’avance à Tiger.

Avec son panache G-Mac réussit l’un des meilleurs tee shot sur le par 4 « driveable » du 16 puis rentre son chip pour eagle et prive une nouvelle fois le public américain d’une dernière partie Mickelson-Woods.

Reste-t-il un espoir pour lui ? Oui au vu des neuf premiers trous et de son mental. Et puis le seul homme à avoir remonter deux coups sur Woods lors d’un dernier tour pour le battre ensuite, c’est lui (Chevron World Challenge 2010).

Mickelson y croit…comme toujours

Si l’ami de Woods Steve Stricker semble résigné, Phil Mickelson y croit dur comme fer. Les hommes de l’avant dernière partie ont joué 69 (-3) dans ce 3e tour avec l’espoir d’aller beaucoup plus bas en ce qui concerne Lefty : « J’ai lâché cinq ou six coups sur les greens et autour des greens aujourd’hui. Je vais essayer de jouer de la même manière en éliminant ces erreurs, je ne pourrais pas me permettre d’en faire d’autres. Il va falloir que je joue un dernier round comme à Pebble Beach l’année dernière (ndlr : 64 pour battre Woods ). Je vais devoir aller chercher un score très bas dans les 60 ».

On sait l’homme de San Digeo adepte de la méthode Coué, mais on le sait également capable de se mettre sur un nuage pendant 18 trous. Sans remonter à Pebble Beach, souvenons-nous de son 59 raté à une virgule près à Phoenix il y a quelques semaines.

Cette fois-ci McIlroy n’est pas parti

En ce qui concerne Rory McIlroy les voyants sont repassés au vert, ou plutôt au rouge. En effet, après avoir rendu sa première carte sous le par de l’année lors du 2e tour, Rors a confirmé son renouveau golfique et surtout mental.

Associé une nouvelle fois à Ernie Els, Rory a mal démarré avec bogey et double bogey aux trous 3 et 4. Mais au lieu d’aller chercher une excuse au fond de sa bouche, le n°1 mondial a ravalé ses doutes pour enchaîner cinq birdies en six trous du 11 au 16. Même s’il n’a aucune ambition de victoires ou même de Top 10 cette semaine, le nord-Irlandais peut se consoler avec un -3 provisoire sur la semaine (30e) qui a plus de classe qu’un abandon en milieu de round.

Le vent va souffler dimanche

Mais alors que les positions dans le Top 10 sont quasiment toutes restées figées à l’issu du 3e tour, Nicolas Colsaerts, Michael Thompson (vainqueur la semaine dernière), et Sergio Garcia en ont profité pour rendre les meilleures cartes du jour et remonter au classement.

L’Américain et l’Espagnol seront d’ailleurs associés ce dimanche car tous les deux sont 5e à -11, en compagnie de Keegan Bradley et Charl Schwartzel.

Aucun de ses hommes ne paraît en mesure d’aller embêter Tiger en haut du leaderboard. En revanche Woods comme les autres va devoir faire face à un ennemi qui va sortir de sa boîte pour le dernier tour : Le vent.

Des conditions qui vont faire honneur au statut d’aspirateur à balle du Blue Monster de Doral.

LEADERBOARD – 4e tour sur Golf + à partir de 18h

[ooyala code= »drMTcyYToRGEhwePav7SesFCmPGlzDn1″]

(Credits Photo : Getty Images)

 

 

A propos de Monsieurgolf

vos réactions nous intéressent, laissez-nous un commentaire :

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.