WGC Cadillac Championship : Rose gagne, Tiger abandonne

Par le 12 mars 2012
email
Print Friendly and PDF

Justin Rose continue sa moisson sur les plus beaux parcours US. Après Cog Hill, Aronimink et Muirfield, le Britannique s’impose sur le Blue Monster de Doral et remporte à 31 ans sa quatrième victoire sur le PGA Tour. Avec un score total de -16, le Britannique remporte ce WGC Cadillac Championship et empoche au passage un chèque d’1,4 M$.

 

 

 

 

Rechute pour Tiger Woods ?

Outre la victoire de Rose dans le deuxième Championnat du Monde de la saison, cette journeé de dimanche a été marquée par l’abandon sur blessure de Tiger Woods. « J’ai senti une raideur au niveau de mon tendon d’Achille gauche dès l’échauffement le matin. La douleur a ensuite empirée. Après mon tee shot au 12, j’ai senti qu’il valait mieux que je m’arrête. Par le passé, j’ai déjà persisté à vouloir jouer dans ce cas mais cette fois-ci, je pense que j’ai pris la décision qui était nécessaire. Je passerai des examens tôt cette semaine ». Un communiqué publié quelques heures après par l’Américain qui augure peut-être d’une rechute, ce même tendon d’Achille lui ayant fait rater deux Majeurs et une partie de la saison dernière. Dès que l’info tombera, vous en serez bien sûr les premiers informés sur le blog de Monsieur Golf.

 

Watson se rate

 

Leader avec trois coups d’avance avant le dernier tour, Bubba Watson se rate encore le dimanche pour finalement terminer 2e pour la sixième fois de sa carrière. Le gaucher de Bagdad doit même être un vrai cauchemar pour ses fans. Tantôt génial comme vendredi (62), Bubba arrose durant ce dernier tour. Une journée décisive durant laquelle il n’attrape  aucun fairway lors de son aller joué en +3. Le message pour ses concurrents est clair, Crazy Bubba est de sortie. Une folie qui aurait très bien pu être récompensée sur le dernier trou grâce à un coup de fer 4 de 175 mètres depuis le rough du terrible 18. Malheureusement, Watson rate le putt pour birdie et pousser Justin Rose en playoff.

 

McIlroy a failli remettre ça

 

Un playoff qui aurait très bien pu se jouer entre trois joueurs. Huit coups de retard ne découragent pas un Rory McIlroy des grands jours. Mais alors que le n°1 mondial a besoin d’un birdie au 18, il rate le green. Le rough en bermuda grass enfoui sa balle et ses envies de doublé. Plombé par son 73 du 1er tour, McIlroy a de nouveau été le meilleur joueur du week-end. De bon augure avant le break de trois semaines que s’accorde le Nord-Irlandais avant de s’attaquer au Masters.
Une veste verte qu’il va falloir aller chercher sur les épaules d’un Charl Schwartzel de plus en plus affûté. Cinquième au Honda Classic la semaine dernière, le Sud-Africain termine quatrième à -13 après une dernière carte de 68.
Rors devra également garder un œil sur Luke Donald, sixième cette semaine, et qui pourrait très bien profiter du programme allégé de McIlroy pour retrouver sa place de n°1 mondial dans les prochaines semaines.

 

Sergio Garcia, que certains voyaient comme un prétendant au Masters, a été haché menu par le Blue Monster. Après une première journée durant laquelle l’Espagnol est passé de -3 à +5 en neuf trous, El Nino a remis ça dimanche avec une carte de 76 dont un 12 sur le par 4 du trou n°3. Trajectoire inverse pour Graeme McDowell qui retrouve peu à peu ses sensations de 2010. Neuvième au PGA National la semaine dernière, G-MAC clôture sa semaine à la 13e place à -9, malgré son 75 du premier jour. Neuvième place également pour Francesco Molinari et Adam Scott. Nick Watney, le tenant du  titre finit lui à -8.

(Credits photo : AP & Getty Images)

[box type= »download »] Leaderboard [/box]

 

 

A propos de Monsieurgolf

vos réactions nous intéressent, laissez-nous un commentaire :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.