Woods : « Je suis encore dans la course »

Par le 17 juin 2012
email
Print Friendly and PDF

Retrouvez ici le résumé du 3e Tour

Tiger Woods (14e à +4)

« C’était compliqué. J’ai eu beaucoup de mal sur les greens aujourd’hui. Ils avaient l’air rapides mais ils ne l’étaient pas vraiment, par contre, ils étaient plus fermes qu’hier (ndlr : vendredi).C’était très très dur pour moi de m’adapter. En plus, durant toute la journée, il m’a pratiquement manqué un demi-club à  chaque fois. J’ai très souvent eu des coups à jouer entre deux clubs, j’ai presque jamais été à bonne distance (…) Je suis toujours en    course, je n’ai que cinq coups de retard et sur ce parcours je pense que c’est faisable ».

 

Graeme McDowell (1er à -1)

« Il faut prendre un peu de recul sur le jeu. Demain, quoiqu’il arrive, ça ne sera pas la fin du monde. Heureusement, j’ai encore quelques années devant moi. Comme j’ai déjà dit, je ne fais pas me faire une montagne de la journée de demain, je fais y aller et faire le job. Si ça suffit tant mieux sinon j’irai boire une bière et je passerai à autre chose (…) Comment je me sens ? Je me sens bien, très bien même. Jimmy et moi sommes à égalité mais il y a beaucoup d’autres mecs qui peuvent gagner le tournoi. On a déjà joué les deux premiers jours ensemble, j’aime bien jouer avec lui, il a un bon jeu pour gagner l’US Open. Il ne fait pas d’erreurs, il putte bien. C’est le genre de jeu qu’il faudrait que j’aie encore demain pour avoir une chance ».

 

Jim Furyk (1er à -1)

“ Je vais essayer de ne pas trop regarder le leaderboard. J’aurais le feeling suffisant de ce qu’il se passe à travers mon propre score. Demain, mon ennemi sera le parcours, je ne jouerai pas contre Graeme ou les autres joueurs qui sont derrière. »

 

Lee Westwood (4e à +2) 

“A chaque fois que vous êtes en course pour la victoire, vous apprenez quelque chose de nouveau. J’ai fait déjà été en tête, j’ai déjà essayé de revenir de derrière, que ce soit à l’US Open ou sur d’autres tournois comme au dernier Masters où j’ai fini 3e. Donc voilà, j’essaie d’apprendre de tout ça, mais le plus important c’est d’y aller et de croire qu’on peut le faire. Je peux le faire, les places d’honneur ça va j’en ai assez ».

 

Ernie Els (4e à +2) 

“Oui je suis de meilleure humeur qu’au départ du 6 (ndlr : Trois bogeys sur ses cinq premiers trous). Je me suis retrouvé à +3 pour la journée, +7 au total. Réussir à jouer les douze derniers trous en -5, c’est assez incroyable. Mon coup du 17 ? C’est vraiment un coup qu’on rêve de faire, surtout quand on le fait à l’US Open. Je suis vraiment très content ».



Retief Goosen (14e à +4)

« J’ai hâte d’être à dimanche. J’aimerais beaucoup être à un ou deux coups de la tête avant les cinq, six derniers trous. Ça serait sympa à jouer ».

 

Beau Hossler (8e à +3) 

« Je ne cogite pas plus que ça. Je vais sur le parcours en essayant d’être juste, que ce soit au niveau du jeu et mentalement. Mon but continue d’être le meilleur amateur cette semaine, mais j’ai aussi pour objectif de gagner le tournoi ».

 

Frederik Jacobson (3e à +1) 

“ Je savais avant le début de mon round qu’en faisant un bon score je pouvais me placer pour dimanche. Essayer de réduire l’écart pour être dans la course, ça a rendu ma journée très excitante. Je n’ai pas réussi à toucher les fairways sur les premiers trous, tout en sachant qu’ils sont très durs même si vous êtes sur la piste. J’ai vraiment dû m’accrocher pour jouer les six premiers trous en +1, et je pense que ça a été le tournant de ma journée. Sur le 7, j’ai joué un super coup et j’ai continué sur cette lancée après ».

 

John Senden (8e à +3)

“Oui je prends du plaisir, c’est pour ça qu’on s’entraîne. Je commence déjà à avoir une petite expérience en Majeur. Il faut que je m’amuse demain car je sais que ça va être une dure journée. Vous me direz toutes les journées sont dures sur ce parcours, mais dimanche avec la pression ça va l’être encore plus. Je vais y aller en jouant mon jeu et je vais faire de mon mieux ».

A propos de Monsieurgolf