Y’a t-il un starter pour sauver le Players?

Par le 11 mai 2012
email
Print Friendly and PDF

Drôle de scenario hier à Ponte Vedra. Pour sa première saison sur le PGA Tour, Brian Harman se défend plutôt bien. Il n’a raté que trois cuts sur treize participations, accroche quelques places d’honneur et pointe à la 83ème place de la FedexCup qui le propulse premier remplaçant pour le Players.

 

Bien conscient qu’il a une forte chance de prendre part aux débats, Harman est au rendez vous sur le putting green jeudi matin à la première heure, puis c’est l’imbroglio…Trois minutes avant son départ en compagnie de Garrigus et Pettersson, D.A points –battu en playoff par Fowler au Wells Fargo le weekend dernier– informe ses partenaires du jour qu’il souffre des lombaires et qu’il lui est impossible de prendre le départ.

A ce moment précis, il est 8H36 et le départ programmé est à 8H39. Logiquement, Pettersson et Garrigus s’envolent pour un twosome. Le temps que les officiels réagissent – ils courent pour interrompre une partie de pingpong entre Harman et son cadet – il est déjà trop tard puisque Pettersson et Garrigus sont déjà sur le green du 1.

Suit une longue discussion entre les officiels et Mark Russel il est décidé de faire jouer Hartman seul à 12H05 entre les parties du matin et de l’après midi. Russel, incité à justifier une décision pour la deuxième semaine consécutive – ruling très discutable de Tiger Woods la semaine dernière – a déclaré qu’en « 31 années passées sur Tour, je ne me souviens pas avoir vu un joueur déclarer forfait sur le tertre de départ. Tout s’est passé très vite sans nous laisser le temps de réagir mais une fois la situation connue, nous avons décidé de laisser partir seul Harman qui avait respecté le processus des joueurs en liste d’attente et qui méritait donc de jouer. »

Pour la petite histoire, après deux bogeys concédés rapidement, Harman a rendu une carte de 73 (+1) et garde toutes ses chances de passer le cut.

[box type= »download »] Brian Hartman[/box]

 

A propos de Olivier DOAN