Yani Tseng (déjà) joueuse de l’année !

Par le 20 octobre 2011
email
Print Friendly and PDF

Même s’il n’yavait plus de suspense, ça va mieux en le disant !! Mike Whan, le Commissioner du LPGA Tour a décerné le titre de meilleure joueuse de l’année à Yani Tseng, pour la 2ème année consécutive :

« Yani est la figure emblématique du golf féminin et du LPGA Tour à travers le monde comme on peut le voir cette semaine dans sa Taïwan natale où a lieu cette semaine le 1er LPGA Sunrise Championship (…) Comme tous les fans j’ai hâte de voir ce qu’elle nos réserve pour la fin de saison ».

A 22ans, Tseng devient la 8ème joueuse à obtenir cette distinction deux années de suite : « C’est très spécial pour moi que cette annonce soit faite à Taïwan et j’espère honorer ce titre dès cette semaine (…) ce titre à une saveur particulière, l’année dernière je l’avais remporté après le dernier tournoi, je ne savais pas si j’allais être capable de le regagner, et cette année voilà que je le gagne cinq semaines avant le dernier tournoi c’est incroyable ».

Incroyable c’est le mot qui convient pour qualifier son année. 19 départs, 6 victoires dont 2 majeurs et 12 Top 10. En scoring moyen, elle a plus d’un coup d’avance sur sa première poursuivante Christie Kerr, ce qu’il lui vaudra dans quelques semaines de faire coup double en remportant le Vare Trophy*. Il reste quatre tournois cette année à Tseng pour établir de nouveaux records.

La jeune Taïwanaise est devenue à 22ans, la plus jeune joueuse et joueur confondus, à remporter 5 majeurs à cet âge. Mieux, elle a déjà collecté 18 des 27 points qu’il lui manque pour entrée au World Golf Hall of Fame (1 point pour une victoire sur le LPGA Tour, 2 pour un majeur, 1 pour le Vare Trophy et 1 pour le titre de joueuse de l’année).

Avec notamment l’arrivée de Lexi Thompson sur le LPGA Tour l’année prochaine, le golf féminin a de belles années devant lui…

*Le Vare Trophy (en l’honneur de Glenne Collett Vare, immense joueuse américaine ayant dominé le gold dans les années 20), récompense la meilleure moyenne au scoring sur l’année.

Palmarès Joueuse de l’année : Annika Sorenstam (8fois), Kathy Whitworth (7), Lorena Ochoa (4)

A propos de Monsieurgolf

vos réactions nous intéressent, laissez-nous un commentaire :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.