Yardage – Réalisez gratuitement vos carnets de parcours personnalisés !

Par le 13 mars 2012
email
Print Friendly and PDF

« Vous ne choisirez plus votre fer 7 par hasard » tel aurait pu être le slogan de l’outil que nous vous présentons aujourd’hui. Vous n’avez pas les moyens de vous offrir le carnet de parcours du club à 25 euros? Ou alors peut être que votre club n’en dispose tout simplement pas ? Pas de panique ! L’outil Yardage est fait pour vous !

L’idée géniale est signée Bastien Fromager, un golfeur passionné doublé d’une compétence en développement mise au service de sa passion…et surtout des autres ! C’est là le point fort de Yardage et c’est pourquoi il mérite sa tribune sur MonsieurGolf, car cet outil est 100% gratuit !

Bien que séduit par le concept, je me suis demandé si le novice que je suis en informatique peut facilement utiliser Yardage. Direction le guide d’utilisation -qui au passage n’est pas aussi sorcier qu’un guide IKEA- puis me lance dans le « yardage » du premier trou du golf National. L’outil m’amène directement sur une vue aérienne du golf afin de cadrer le trou, je zoom, je bascule et hop c’est dans la boite, place maintenant aux distances.

Je dois bien avouer que j’ai passé une vingtaine de minutes à me perdre dans les méandres du panneau d’administration, mais une fois les choses intégrées c’est un jeu d’enfant, voilà le résultat :

Rassurez-vous, vous n’aurez pas à trimbaler des feuilles A4 sur le parcours, Bastien a tout prévu à commencer par un export en .pdf, une interface facilitée pour les téléphones portables et à terme la possibilité de dessiner le trou à partir d’une feuille blanche.

Pour compléter cette petite présentation, nous sommes allés rencontrer Bastien afin d’en savoir d’avantage sur l’origine de son projet.

MG : Bastien, d’où t’es venue l’idée de Yardage?

BF: Je développe depuis que j’ai 8 ou 9 ans, j’en ai 35, concevoir des appli est réellement une seconde nature. Je me suis donc réveillé un samedi matin avec en tête le schéma d’une image GoogleMap, avec en sur impression un segment associant un nombre de pixels à une distance connue (celle du départ au drapeau). J’ai ouvert mon outil de développement et j’ai commencé à coder (en Delphi). L’idée était de prendre une image, pouvoir la faire tourner facilement, d’étalonner l’échelle et d’afficher des mesures de distances et d’imprimer.

De plus, ce software répond à un réel besoin du golfeur amateur d’après moi, car qui ne s’est jamais posé la question   « heu… Je suis à combien du green là ? ».

MG: Sur le plan technique, quelle a été ta démarche de création?

BF : A l’origine, j’ai développé ça pour moi et surtout parce que ça m’amusait. Je n’en n’étais pas à mon coup d’essai, j’ai déjà développé d’autres applications mises à disposition de la communauté, partant du principe que si l’outil m’est utile il le sera sans doute pour d’autres.

A l’époque l’appli était un exécutable qui ne fonctionnait que sur Windows et qu’en local, et uniquement avec des images du disque dur, mais j’avais déjà en tête le fait qu’il fallait permettre aux gens de partager leurs fichiers et l’intégration d’images satellites directement.
Alors que j’allais commencer à implémenter les modifications, j’ai eu un déclic  : puisqu’il faut une appli communautaire, il faut nécessairement un serveur web. Et si je redeveloppais l’appli en format web ? Cela réglait un certain nombre de problèmes (comme la gestion des mises à jour qui est toujours un casse tête pour un développeur), c’est dans l’ère du temps, cela présentait un défi intellectuel intéressant et aussi cela ouvrait le logiciel aux autres plateformes (Mac & Linux). Après quelques jours de recherches, mon choix de langage de programmation se porta sur Flex – une évolution de Flash – pour plusieurs raisons. La plus évidente est que Flash est installé sur 99% des ordinateurs, ensuite il me fallait un langage qui permette de charger/enregistrer une image (chose que ne permet Java par exemple).
A partir de là, il m’a suffit d’écouter les idées/critiques des utilisateurs pour arriver à l’outil tel qu’il est aujourd’hui.

MG: Pourquoi la gratuité derrière autant de travail?

BF : Ce sont les deux  idées fortes du développement : la gratuité et l’esprit communautaire. La gratuité, parce c’est qui me permet de rester dans la EULA des sites d’imagerie mais aussi car je reste alors indépendant vis à vis des évolutions. L’esprit communautaire parce que s’il n’y avait pas les « yardeurs », la base de données serait bien vide et les idées d’évolutions un peu moins nombreuses (même si j’en ai beaucoup en tête).

MG: Après quelques mois de service, comment vois-tu l’évolution de Yardage?

BF: J’ai en tête pas mal d’évolutions, comme la gestion des greens, la possibilité de dessiner soit même le parcours (et donc de s’affranchir des images satellites) et ou encore l’ouverture aux golf internationaux. La version actuelle n’est encore qu’une ébauche et je compte bien mettre à profit les retours de la communauté pour faire évoluer les développements dans le bon sens.
J’ai aussi quelques projets de partenariat dont certains sont assez avancés (mais j’en dis pas plus, il faut bien garder un peu de suspens) et d’autres qui sont juste des idées, comme pourquoi pas un partenariat avec la FFG ?

[box type= »download »] Retrouvez les golfs déjà « yardés » – Le site Yardage – [/box]

A propos de Olivier DOAN

1 Commentaire

vos réactions nous intéressent, laissez-nous un commentaire :

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.