Zurich Classic : Bubba Watson de retour aux affaires

Par le 25 avril 2012
email
Print Friendly and PDF

Retour sur terre pour Bubba Watson. Trois semaines après sa victoire au Masters, le surpuissant gaucher retourne « au bureau » à l’occasion du Zurich Classic. Un retour en douceur pour le Floridien qui s’était imposé au TPC Louisiana la saison dernière.

Long parcours de 7250 yards (6630 mètres), le TPC Louisiana est un parcours signé Pete Dye, mais contrairement à Harbour Town il y a deux semaines, l’architecte Américain n’a pas fait de révolution sur un tracé beaucoup plus contemporain. Un départ de plus sur le 13, un bunker retiré sur le 16 et enfin un trou 18 légèrement modifié de façon à inciter les joueurs à l’attaquer en deux. Attention messieurs les attaquants, les greens sont déjà très rapides (11,5 sur le stimp) et les conditions sèches et légèrement venteuses (20 km/h de vent prévu toute la semaine) risquent de rendre le parcours encore plus ferme.

 

English pour une première ?

 

Sur un tracé qui accueille les joueurs du PGA Tour pour la sixième fois, difficile de définir un profil de vainqueur. Bubba Watson,  Andres Romero et Nick Watney ont déjà gagné ici tout comme l’ont fait des joueurs moins puissants comme Jerry Kelly et Jason Bohn. Long frappeur, manieur de balle, même les moins expérimentés sont à considérer comme de sérieux outsiders cette semaine. Tim Petrovic (2005), Nick Watney (2007) et Andres Romero (2008) ont inauguré leur palmarès sur ce parcours. Si cette semaine devait sourire à un rookie, Bud Cauley et Harris English semblent être les mieux placés avec un léger penchant pour English, plus puissant.

A surveiller également Cameron Tringale qui reste sur deux belles 8e place. Défait en playoff par Bubba Watson en 2011, Webb Simpson aura lui à cœur de prendre sa revanche sur un parcours qui lui a joué des tours l’année dernière. L’Américain avait en effet été pénalisé car sa balle avait bougé sur le green alors qu’il était à l’adresse, une règle d’ailleurs appelée à changer. Sans cette pénalité, c’est sûrement son nom qui figurerait au palmarès du tournoi.

 

Luke Donald en reconquête

 

Le champ de joueurs est plus attrayant que celui de la semaine dernière puisqu’outre Bubba Watson, les stars Luke Donald et Steve Stricker font leur rentrée. Le Britannique délogé de la place de n°1 mondial par Rory McIlroy, revient sur un parcours où il s’était classé 8e l’an dernier. Attention également au très régulier Jason Dufner, 3e en 2011.

Enfin, après avoir assisté à la résurrection de Ben Curtis la semaine dernière, pourquoi ne pas espérer celle de John Daly. Long John a en effet été invité à prendre part à son troisième tournoi sur le PGA Tour cette année après le désistement de Boo Weekley blessé. Ses deux premiers départs se sont soldés par une 51e place à Innisbrook et une 52e place à l’Heritage il y a deux semaines.

 

(Credits Photo : Hunter Martin – Getty Images)

A propos de Monsieurgolf