Donald et Simpson s’affrontent chez Mickey

Par le 18 octobre 2011
email
Print Friendly and PDF

Le sourire de Luke Donald a dû prendre quelques rides ce week-end. Lui qui rêve d’un triplé historique* a vu ses plans contrariés par Webb Simpson. Les deux hommes s’affrontent à Disneyworld ce week-end à l’occasion du Children’s Miracle Network Hospitals Classic, une aubaine pour un tournoi des Fall Series.

A force de vouloir de manger à toutes les gamelles, le n°1 mondial est tombé sur un os en la personne de Webb Simpson. Il est même légitime de penser que le britannique est sur le point de tout perdre à cause de son appétit. C’est simple depuis mi-juillet, Luke Donald a joué huit tournois en dix semaines avec six Top 10 à la clé. Une chasse au record effrénée qui pourrait lui faire perdre un des trois graal qu’il convoite.

Deux monstres de régularité

Face à une adversité aussi diffuse sur le PGA Tour (aucun joueur n’a remporté plus de deux victoires), les treize Top 10 de Luke Donald auraient dû, à ses yeux, être suffisants. Oui mais voilà, si vendredi dernier le britannique a annoncé sa présence au Children Miracle Classic, c’est qu’un mauvais remake de Volte/Face se jouait alors qu’il profitait honteusement d’une semaine de repos. Même tignasse blonde, même sourire Colgate, même élégance (du moins même sponsor) et surtout même régularité. Webb Simpson totalise onze Top 10 sur le PGA Tour cette année, dont deux victoires et trois 2ème places dont deux l’ont été en playoffs. Une faculté à se positionner pour la victoire qui semble moins présente chez Luuuuke en cette fin d’année alors que Simpson en a encore sous le pied. Le diplômé de Wake Forest a réussi à se retrouver en playoff face à Ben Crane malgré soixante-cinq putts pris sur les deux derniers tours. Un miracle ? Non juste trois greens ratés en deux jours !!
Pire pour Luke Donald, même en cas de bon résultat, il n’aura pas son destin en mains comme le montrent ces différents cas de figures :

– Luke Donald termine 1er s’il gagne et que Webb Simpson ne finit pas seul 2ème.
– Luke termine seul 2ème et que Simpson ne finit pas seul 8ème

De plus, l’histoire ne plaide pas en faveur de Luke Donald. Depuis 1990, le leader de la money list avant le dernier tournoi a toujours conservé sa place sauf en 1996. Cette année-là,  Tom Lehman avait gagné le Tour Championship pour coiffer Phil Mickelson. C’est en tout cas la première fois depuis 2003 que la place de n°1 de la money list se joue sur le dernier tournoi avec à la clé, une exemption de cinq ans sur le PGA Tour….et sûrement le titre de meilleur joueur de l’année.

Les deux hommes n’auront pas à surveiller la performance de l’autre au leaderboard puisqu’ils joueront ensemble lors des deux premiers tours.

*N°1 mondial, 1er de la money list sur le PGA Tour, 1er à la Race to Dubaï

Rejoignez le fil de discussion, avec les golfeurs passionnés du forum Golftechnic.com

A propos de Monsieurgolf

1 Commentaire

  1. Pingback: Children’s Miracle Preview | le blog de monsieurgolf

vos réactions nous intéressent, laissez-nous un commentaire :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.