Le repentir de Phil Mickelson

Par le 22 janvier 2013
email
Print Friendly and PDF

C’est ce qu’on appelle une belle marche arrière.

Après ses déclarations sur l’insoutenable pression fiscale qui s’abattait sur lui, Phil Mickelson a semble-t-il pris conscience de l’indécence de ses propos.

« L’argent et les impôts sont des sujets personnels que je n’aurais pas dû exposer en public » aurait déclaré le joueur Américain.

Toujours selon Fox News, Lefty a également tenu à tempérer ses envies d’exil fiscal : « Je n’ai pas pris de décision définitive. Je prendrais la meilleure décision pour moi et ma famille ».

Alors qu’il projetait de faire une déclaration « fiscale » en marge au Farmers Insurance Open, il semblerait que Mickelson se serait ravisé.

Ses déclarations de dimanche lui ont en effet valu un flot de critiques de la part de l’opinion publique américaine.

Une opinion majoritairement réceptive au discours d’investiture de Barack Obama qui a eu lieu quelques heures plus tard. Un speech durant lequel le président réélu à utiliser sept fois le mot « ensemble ».

Phil Mickelson, empêtré dans ses histoires d’optimisation fiscale, n’a donc vraiment pas eu le sens du timing sur ce coup.

(Credits photo : AP)

A propos de Monsieurgolf