L’incroyable histoire de Dennis Miller

Par le 5 juin 2012
email
Print Friendly and PDF

La planète golf a maintenant les yeux tournés vers l’Olympic Club de San Francisco, où se tiendra dans moins de dix jours le 112ème US Open de l’histoire. En plus du Top50 mondial, c’est l’occasion pour tous les joueurs « scratch » de tenter leurs chances au travers des divers tournois de qualifications qui ont lieu à travers le globe.

Dennis Miller, le pro du golf de Mill Creek à Youngstown dans l’Ohio a décidé de tenter le coup, caressant la douce idée de pouvoir s’échauffer aux cotés du tigre, de partager une partie avec Mickelson ou encore de prendre 60 mètres par Watson.

N’ayant jamais percé sur les circuits pro et tutoyant le fond du ranking amateur US, Miller n’est que troisième remplaçant sur la liste mais prend quand même sa voiture pour un trajet de deux heures vers la Scarlet Course à Colombus. Arrivé sur place, trois joueurs sont forfaits, le voilà sur les fairways aux cotés de joueurs qui reviennent du Memorial et jouent tous les weekends sur le PGA Tour.

Miller joue le golf de sa vie et le voilà qui boucle ses deux tours dans le par. Miller termine à la seizième place en compagnie de 3 autres joueurs, il va démarrer un playoff à 4 pour seulement trois places…C’est alors que l’histoire commence, Miller doit absolument rentrer un putt de 3 mètres pour rester en vie sur ce premier trou, la balle tombe ! Deuxième trou, le putt est de 6 mètres cette fois, rebelote ! Miller commence sérieusement à rendre fou ses partenaires du jour mais il ne va s’arrêter là !

Alors que les trois autres joueurs ont trouvé le green en régulation mais loin du drapeau, Miller décide de putter en dehors du green. Au bout de ce putt, il y a l’US Open. Miller frappe la balle, qui prend la bonne ligne, roule et s’immobilise à 2 millimètres du trou, Miller n’en croit pas ses yeux, d’un geste d’humeur il tourne la tête et là miracle…

Voilà Miller qualifié pour l’US Open lors d’une épreuve de qualification aux cotés de joueurs comme Kevin Streelman, Charlie Wie, Davis Love III, Steve Marino, D.A Points dont Dennis n’a désormais plus rien à envier !

[box type= »download »] Résultats completsUS Open[/box]

A propos de Olivier DOAN