Preview Kenshville Challenge – C’est la rentrée sur le Challenge Tour

Par le 25 janvier 2012
email
Print Friendly and PDF

L’antichambre de l’European Tour marque sa rentrée à l’occasion du Gujarat Kensville Challenge. Le Challenge Tour lance la saison en Inde avant de faire un crochet par la Colombie et le Kenya pour finalement revenir début Mai sur le vieux continent.

Le calcul n’est pas évident à faire pour les joueurs européens envoyés loin de leurs contrés car ici, on est loin des clichés. On a même vu l’an dernier des joueurs piquer une tente sur certains parcours pour rester à flot financièrement.  Trois épreuves, sur trois continents, ca mobilise une bonne partie du budget annuel pour un joueur du Challenge Tour alors il faut rentabiliser !

 

Un plateau de joueurs varié

 

Les locaux (ils sont 49 Indiens au départ) tenteront de tirer profit du parcours de Kensville méconnu des européens. L’an dernier, Gaganjeet Bhullar  est devenu le premier Indien à remporter une épreuve du Challenge Tour. Il tentera de défendre son titre mais certains de ses compatriotes auront à cœur de bien figurer, Shiv Kapur  en tête.

C’est également la (triste) rentrée des recalés de l’European Tour n’ayant pas su conserver leur carte l’an dernier. John Parry, Robert Dinwiddie, Daniel Gaunt, Magnus Carlsson et Matt Haines tenteront de regagner rapidement leurs gallons. Pour d’autres, venus de l’EuroProTour où de l’Alps Tour bienvenue chez les grands !

Coté frenchies, ils sont trois à avoir fait le déplacement, Anthony Snobeck, Baptiste Chapellan et Christophe Brazillier. Ha oui, on a oublié de vous prévenir sur le blog on est chauvin alors FORZA GUYS !

Pour rappel voici les modalités d’accès à l’European Tour.

Leaderboard Tee Times

A propos de Olivier DOAN

vos réactions nous intéressent, laissez-nous un commentaire :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.