Qatar Masters, Paul Lawrie l’emporte à Doha.

Par le 5 février 2012
email
Print Friendly and PDF

Pour le suspense, on pourra repasser. Paul Lawrie, leader après deux tours, sur un tournoi qui n’en comporte plus que trois, depuis la tempête de sable qui s’est abattu sur Doha Vendredi, ne lui a pas vraiment laissé de place. Solide de bout en bout, l’écossais a pris les choses en main dès le 1er trou avec un birdie. Pas de faute aujourd’hui pour le vainqueur du British Open 1999, et après l’eagle du 9, on ne voyait personne venir embêter le fringant écossais. Ce n’est pas Nicolas Cosaerts, qui a pris le départ avec un seul coup de retard, qui pouvait inquiéter le leader, surtout après ses deux bogeys sur l’aller. On a cru un temps que Sergio Garcia viendrait disputer la victoire, car après 6 birdies en 12 trous, il était idéalement placé mais l’espagnol rencontra quelques difficultés et trouva deux bogeys au 13 et au 15 qui le stoppèrent dans son ascension au leaderboard. De toute façon, Paul Lawrie avait décidé de se mettre à l’abri, en s’appuyant sur un long jeu solide (16 GIRS aujourd’hui), et un petit jeu rudement efficace, il a consolidé son titre avec 4 birdies sur le retour, et sa carte de 65 en ce dernier tour parachevait son œuvre, -15 au total.

N’empêche, le spectacle était de toute beauté, avec un vent qui avait décidé de lâcher les joueurs sur le dernier tour. Le français Jean Baptiste Gonnet  était un des premiers à en profiter en signant un bon 65 en début d’après-midi, il finit 5ème. On saluera le retour de John Daly aux premiers rangs sur une épreuve relativement relevée, l’américain finit 4ème en -9. Peter Hanson et Jason Day en -10 prennent la deuxième place, derrière Paul Lawrie, qui treize ans après un premier sacre à Doha, renouvelle l’expérience, et prend la 3ème place du ranking de la Race to Dubaï, intègre le top 50 mondial, se qualifie pour les grosses épreuves de la saison (WGC), et gagne un exemption sur le tour européen jusqu’à fin 2014.

On notera aussi de belles prestations, pour les quatre français qui ont passé le cut. Romain Wattel termine bien sa semaine, avec 3 birdies sur les quatre derniers trous, il prend la 35ème place. Gregory Havret signe un top 25, avec un bon 69 sur le dernier tour, mais c’est Victor Dubuisson qui a mieux suivi l’exemple de JB Gonnet (top 5), en prenant un bon top 10, à égalité avec Martin Kaymer et Nicolas Colsaerts.

[box type= »download »] Résultats finaux[/box]

A propos de Damien Caron

Véritablement passionné par tout ce qui touche la petite balle blanche, Damien suit depuis plus d'une décennie l'actualité des circuits pro, les nouveautés matériel, l'évolution de la sphère web golfique, et le développement du golf en France.

vos réactions nous intéressent, laissez-nous un commentaire :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.