Raphaël Jacquelin

Par le 28 février 2010
email
Print Friendly and PDF

Né à Lyon le 8 mai 1974, petit il rêvait d’être footballeur mais une blessure aux genoux l’oblige à s’arrêter.

C’est pour les mêmes raisons que sa carrière de tennisman est aussi interrompue.

Il débute donc le golf à l’âge de 14 ans : « par hasard » et tape son premier coup au Golf de Civrieux : « Un coup de fer 7 à plus de 100 mètres ; une sensation géniale ».

Commence alors son ascension dans le milieu du golf.

Les choses s’enchaînent plutôt vite pour lui: en 1993, il est consacré Champion de France Juniors sur le parcours d’Arras, et c’est tout naturellement qu’il intègre l’équipe de la ligue Rhône-Alpes.

Il passe professionnel en 1995 et entre sur le Challenge Tour l’année suivante.

Il passe avec succès les cartes européennes en septembre 1996 et tente alors sa chance sur ce circuit.

Trop jeune peut-être ? Il ne se sent pas encore prêt et retourne en milieu de saison sur le Challenge Tour.

Choix pour le moins judicieux, puisque ses bons résultats sur ce circuit satellite lui ouvrent une nouvelle fois les portes du PGA European Tour sur lequel il évolue avec réussite depuis 3 ans maintenant.

En 2000 il signe sa plus belle saison en terminant 2ème Français derrière Jean Van de Velde et en 2001 Raphaël signe déjà 6 « top10 », avec la World Cup et goutte aux prémices de la victoire lors du Compass Group English Open en Angleterre où il finit second.

Et si 2002 a été une année charnière en demi teinte, 2003 tient lieu de récompense au travail fourni avec acharnement depuis un an et demi, avec ces 6 top 10 et ces 4 places de 3ème (au BMW, au Trophée Lancôme, au Dunhill links Championship et à la World Cup en équipe avec Thomas Levet).

Pour la première fois Raphaël prend la tête du classement Français.

En 2004, il attaque la saison sur les chapeaux de roues, avec 4 Top 5 sur les 6 premiers tournois, dont un play-off contre Greg Havret et Marcel Siem en Afrique du Sud.

Après un milieu de saison en dessous de ses objectifs, et un Open de France loupé, Raph se remet en piste et décroche encore 2 podiums en Irlande et en Allemagne.

Il a, à ses cotés Alain Alberti, son coach, son préparateur physique Jean Jacques Rivet et Michael Jones (pour IMG) au management.

Ensemble, ils forment une équipe soudée autour de Raphaël, dans un sport on ne peut plus individuel.

Depuis qu’il a commencé le golf, Raphaël a connu une progression constante dans son niveau de jeu et si depuis 2001, il semble avoir passé la vitesse supérieure, c’est en 2005 que sa première victoire sur le Tour, à l’Open de Madrid vient concrétiser et récompenser ce bourreau de travail.

Mais comme une nouvelle n’arrive jamais seule, 2005 est aussi l’année où Raphaël et Fanny accueillaient le 6 décembre leur petit garçon Roman, leur « 8ème merveille du monde » !!!

Après une année 2006 placée sous le signe de la régularité, Raphaël démarre en trombe 2007 en accumulant les Tops 10 et signe une deuxième victoire en Chine au BMW Asian Open de Shanghai. En fin d’année, Roman accueille son petit frère Melvil qui vient agrandir l’équipe.

2008 est une année difficile pour Raphaël qui perd son mentor de toujours, Christian, son papa, après avoir combattu la maladie avec le courage qui le caractérisait. Mais grâce à sa famille et à ses proches qui l’entourent, Raphaël parvient à trouver la force et l’énergie nécessaire pour retrouver son niveau golfique dès 2009 où il obtient 4 top-5 avec 2 places de runner-up. Ce sera la 3ème meilleure saison de sa carrière avec une 37ème place à l’Ordre du Mérite Européen et second au classement français.

Raphaël Jacquelin utilise du matériel de golf  TaylorMade Golf

A propos de Olivier DOAN

vos réactions nous intéressent, laissez-nous un commentaire :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.