Ryder Cup : Padraig Harrington « pas surpris »

Par le 30 août 2012
email
Print Friendly and PDF

Il y a pile une semaine Padraig Harington mettait le feu au parcours de Bethpage Black en jouant 64. « Heureusement » pour José Maria Olazábal, l’Irlandais n’a pas tenu le cap et a finalement terminé 19e du dernier Barclays.

En cas de succès dans le 1er tournoi des Playoffs de la FedEx Cup, le triple vainqueur de Majeur aurait apporté une cinglante confirmation de son retour au premier plan…et déclenché une sérieuse pagaille dans la tête du capitaine de l’équipe européenne de Ryder Cup.

 

« Même les chiens errants savaient que je n’allais pas être pris »

 

8e au Masters, 4e à l’US Open et 19e du dernier PGA Championship, l’homme aux six participations en Ryder Cup apparaissait aux yeux de certains observateurs comme un Captain’s pick en puissance. Mais comme on le sait désormais, les deux choix du capitaine se sont portés sur Ian Poulter et Nicolas Colsaerts. Orgueil d’Irlandais ou simple réalisme, Harrington a confié ne pas avoir été surpris lorsque l’Espagnol a pris son téléphone pour lui annoncer la nouvelle : « Même les chiens errants savaient que je n’allais pas être pris, donc ce coup de fil n’a pas été très douloureux » a-t-il confié à nos confrères du site Irish Golf Desk.

 

Olazábal : « L’annonce la plus dure que j’ai eue à faire »

 

Du côté du capitaine, le son de cloche est moins cynique puisque le Basque a confié avoir eu du mal à annoncer cette nouvelle : « C’est l’annonce la plus dure que j’ai eue à faire. Je me devais d’appeler Padraig plus que n’importe quel autre joueur qui aurait pu prétendre à l’une de ces deux places ».

Tout en précisant que dans sa tête que « Thomas Bjorn était juste devant Padraig en ce qui concerne les joueurs non-sélectionnés », José Maria Olazábal s’est également fendu d’un coup de fil pour David Lynn et trois de ses compatriotes que sont Rafael Cabrera-Bello, Alvaro Quiros et Gonzalo Fernandez Castaño.

 

(Credits photo : Getty Images)

A propos de Monsieurgolf