Trophée Hassan II, le cut pourra bien attendre !

Par le 24 mars 2012
email
Print Friendly and PDF

Invité surprise sur le trophée Hassan II sur les deux premiers jours : le vent ! Il souffle d’ailleurs tellement sur le golf du palais Royal à Agadir, que le 2ème jour, les organisateurs ont du décaler plusieurs fois les heures de départ. Certains joueurs ont tout juste eu le temps de finir leur 2ème round avant la tombée de la nuit, mais une bonne partie devra revenir ce samedi matin pour terminer le job !

Parmi les joueurs qui ont bouclé leur 36 trous, c’est le gallois Philip Price qui s’en sort le mieux, avec un total de -10 ce qui lui garantit pour l’instant la tête de l’épreuve. Derrière, on trouve l’espagnol José Manuel Lara (-9) et le suédois Joel Sjoholm (-8). Parmi les têtes d’affiches, on notera juste la présence de Matteo Manassero dans le top 10 avec -5. Quant à Robert Rock, après un premier tour bien hésitant (77), il s’est bien repris puisqu’il boucle son 2ème tour en 68, ce qui devrait lui permettre de passer le cut avec -1.

On ne peut pas dire que les conditions climatiques ont inspiré les français… Bourdy, Havret, et Levet partaient déjà avec un lourd handicap après le premier jour suite à leurs scores très élevés de 77, 78 et 79… Greg Havret a failli inverser la tendance, mais son total de +2 après 2 tours, grace à un bon 68 sur le deuxième tour risque d’être insuffisant… C’est Julien Quesne qui s’en sort le moins mal pour l’instant. Le récent lauréat de l’open d’Andalousie profite de sa bonne forme et pointe à -2 après 36 trous.

A propos de Damien Caron

Véritablement passionné par tout ce qui touche la petite balle blanche, Damien suit depuis plus d'une décennie l'actualité des circuits pro, les nouveautés matériel, l'évolution de la sphère web golfique, et le développement du golf en France.

vos réactions nous intéressent, laissez-nous un commentaire :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.