Un Irish Open en mode majeur

Par le 30 mai 2015
email
Print Friendly and PDF

rorycounty

Prenez un links costaud, tel le parcours du Royal County Down, associé à un vent diabolique, et vous obtenez un leaderboard tout chahuté ! Après les deux premiers tours de l’Open d’Irlande 2015, sur les 156 joueurs engagés, il n’en reste plus que 68. Passé à la lessiveuse, le numéro un mondial Rory McIlroy, qui plante un 80 rédhibitoire sur le premier tour, sorti également l’Espagnol Sergio Garcia, qui termine à +12, ou l’Allemand Martin Kaymer qui échoue à un coup du cut, fixé à +5 cette semaine.

Malgré les difficultés d’un parcours costaud balayé par le vent, quelques hommes se sont illustrés en jouant sous le par, ils ne sont que 9 dans ce cas, après deux tours, dont six hommes à égalité à -3. On retrouve notamment l’Anglais Tyrrell Hatton, auteur d’un prodigieux 66 sur le 2è tour, son compatriote Chris Wood, l’Autrichien Bernd Wiesberger, l’Espagnol Rafa Cabrera Bello, le Danois Soren Kjeldsen, et l’Ecossais Richie Ramsay. Ils devront tous les six se méfier des deux poursuivants, les expérimentés Padraig Harrington et Luke Donald en embuscade à -2.

Chez les bleus, on ne trouve que 3 rescapés sur les 12 engagés de cette balade Irlandaise, il s’agit de Romain Wattel (39è avec +4), Gregory Bourdy, et Benjamin Hébert, tous deux 55è avec +5. Alex Levy un temps en tête de l’épreuve, a finit par sombrer, et termine à +6, quant à Victor Dubuisson, il a signé un sévère 84 ce Vendredi. Ce n’était pas la semaine des numéro 1 !

>>Leaderboard

 

A propos de Damien Caron

Véritablement passionné par tout ce qui touche la petite balle blanche, Damien suit depuis plus d'une décennie l'actualité des circuits pro, les nouveautés matériel, l'évolution de la sphère web golfique, et le développement du golf en France.

vos réactions nous intéressent, laissez-nous un commentaire :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.