Joburg Open – Le cut retardé

Par le 13 janvier 2012
email
Print Friendly and PDF

La météo capricieuse a décidé  de s’inviter à la fête. Seul une cinquantaine de joueur a rejoint le club house en bonne et due forme, beaucoup sont encore sur le parcours et une poignée d’équipes n’affiche que 18 trous au compteur. La chaleur étouffante dont est victime la banlieue de Johannesburg (24 degérs à 7 heures du matin) a laissé éclaté des orages en fin d ‘après midi, le jeu à été interrompu à deux reprises. D’après les prévisions la journée de samedi sera également humide mais tout devrait rentrer dans l’ordre pour le dernier tour dimanche.

Compte tenu du déroulement de l’épreuve (les deux premiers tours se jouent sur deux parcours différents) il fallait tirer le meilleur du «West Course» réputé plus facile avant d’affronter tout le week-end le « East Course » avec ses six par 4 au-delà de 400 mètres et ses rares occasions de birdie.

A ce petit jeu là, les locaux ont tiré leurs épingles du jeu, ils sont quatre aux cinq premières places:  George Coetzee, Jbe Kruger et deux pensionnaires du Challenge Tour Michael Bothma et Brendan Grace, tous pointent à 10 coups sous le par.

Solide comme un (Robert) Rock

Pourtant, c’est un anglais qui mène la danse à -11. Après deux tours impeccables, (-7 sur le West Course et -4 sur le East Course) l’homme qui joue sans couvre chef alias Robert Rock devance tout le monde à onze coups sous le par.  A noter la solide prestation de son compatriote  Jamie Elson (qui doit sa présence sur le Tour européen à un ultime putt pour birdie de dix mètres lors du dernier trou du dernier jour des PQ3) qui après une carte de 63 attends sagement son tour pour attaquer son dix neuvième trou.

Des français au contact

Benjamin Hébert et Julien Quesne sont toujours sur le parcours mais sont en position de se placer avant le troisième tour, ils pointent à la 13ème position à six coups sous le par. Greg Havret, Anthony Snobeck, Guillaume Cambis et Victor Riu devront bosser dur pour espérer accrocher le cut demain.

A noter que Julien Guerrier et Adrien Bernadet n’ont pas pris le départ de l’épreuve vendredi mati

 

A propos de Olivier DOAN

vos réactions nous intéressent, laissez-nous un commentaire :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.