Les favoris en place à Houston

Par le 4 avril 2014
email
Print Friendly and PDF

Favori du prochain Masters, Dustin Johnson a d’abord dégoupillé (+8) puis abandonné ce Shell Houston Open à l’issue du 1er tour.

Leader à la moyenne de score sur le PGA Tour avant ce tournoi, Johnson n’a pas pris la peine de se justifier.

Mis à part lui, tous les grands noms présent cette semaine ont joué sous le par, même si tous ne sont pas forcément au contact des deux leaders Bill Haas et Charley Hoffman (-7) :

Matt Kuchar (3e à -6) : 3e et 8e des deux dernières éditions du Masters, Kuchar semble monter en puissance comme en témoigne sa 4e place la semaine dernière au Valero Texas Open. Auteur d’un 18/18 en greens touchés, il putte de mieux en mieux. Forcément dangereux.

Keegan Bradley (3e à -6) : Mentalement il est toujours présent. Golfiquement, les soubresauts de son jeu semblent de mieux en mieux contrôlés par son travail mis en place avec Chuck Cook. L’entraîneur de Jason Dufner commence même à faire revenir Luke Donald à un niveau correct. Au contact de ce faiseur de miracle, « il faut juste que le putting suive » d’après Keegan Bradley. Cela a été le cas dans ce 1er tour.

Phil Mickelson (18e à -4) : Sur un tracé avec beaucoup d’eau, la propension de Lefty à visiter les parcours aurait pu lui être fatale. De ce côté-là, il nous a plutôt rassuré avec une carte sans bogey. Il aurait même pu aller plus bas sans quelques putts ratés dans la région des cinq mètres. Côté physique, Lefty affirme n’avoir ressenti aucune douleur ni gêne à son muscle oblique. On l’a tout de même vu grimacer et s’étirer à quelques reprises.

Rory McIlroy (59e à -2) : « J’ai laissé trop de putts courts. Je trouve les greens beaucoup plus lents qu’habituellement ». Lui qui voulait se rôder sur une vitesse de green digne d’Augusta, c’est raté, du moins dans ce 1er tour. Comme depuis le début de saison, Rors a eu du mal à imprimer du draw à sa balle au driving. Pas forcément un bon signe avant Augusta.

Henrik Stenson en retrait à -1, on aurait pu également citer les solides cartes des anciens vainqueurs du Masters que sont Charl Schwartzel (-5) et Angel Cabrera (-4). Un de ces trois-là, voire plus, arrivera sans doute à confirmer ses bonnes dispositions la semaine prochaine à Augusta.

Attention tout de même, le passé nous a montré qu’une bonne perf’ la semaine précédant Augusta n’est en rien annonciatrice d’une bonne performance lors du premier Majeur de la saison.

Preuve en est, sur les sept anciens vainqueurs à Houston, seul un a réussi à faire Top 10 au Masters, Anthony Kim en 2010.

Leaderboard – 2e tour à suivre sur Golf+ à partir de 21h

(Credits Photo : Getty)

A propos de Hervé MARQUES

Prétendant éconduit de Natalie Gulbis, Hervé passe sa colère en envoyant des slices sur les golfs de la région parisienne. Lorsqu’il est hors d’état de nuire, vous pouvez le retrouver sous sa casquette de journaliste sur Canal+, Golf Channel…et Monsieur golf bien sûr !

vos réactions nous intéressent, laissez-nous un commentaire :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.