Nedbank Golf Challenge : Westwood sans forcer

Par le 5 décembre 2011
email
Print Friendly and PDF

« Ça n’allait pas être facile aujourd’hui, de partir avec une telle avance » . Ou une manière pour Lee Westwood de voir les 10% vides d’une bouteille à 90% pleine … tant les 7 coups d’avance qu’il avait au départ semblaient insurmontables pour ses adversaires. Sauf qu’après une journée magique en 62 (-10), il devait sentir que le risque de relâcher -un peu trop- la pression était important : « Quand vous avez une grosse avance, vous n’êtes jamais sûr de la stratégie à adopter. J’ai juste essayé d’attraper des fairways et des greens. Ce n’est pas passé à chaque fois, mais je n’ai pas fait de grosses bourdes non plus »

Vous l’aurez compris, même si Lee termine sur deux bogeys, il n’y a pas eu trop de suspense en cette dernière journée, et il remporte aisément ce Challenge sur invitations. Robert Karlsson aura bien tenté de reproduire l’exploit de l’irlandais, et claqua 7 birdies tout de même, mais 3 bogeys lui ôteront tout espoir… les 3 coups qui, au final, le sépareront de Westwood auteur d’une journée peu fameuse en 73 (+1).

L’américain Jason Dufner (69) termine 3e ex-aequo avec Graeme McDowell (70) à -11, tandis que le n°1 mondial, Luke Donald, reste dans le ventre mou, à 10 coups de la tête, pour son retour à la compétition après 5 semaines de break entre deuil et naissance. Il devra viser un top8 au Dubai World Championship afin d’être assuré de conserver la tête de la money-list européenne, après avoir remporté la version US.

Leaderboard

A propos de Olivier DOAN

vos réactions nous intéressent, laissez-nous un commentaire :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.