Rickie Fowler : « Celle-là, elle fait mal »

Par le 8 février 2016
email
Print Friendly and PDF

Après quatre trous de playoff, Hideki Matsuyama est venu à bout de Rickie Fowler lors du Waste Management Phoenix Open 2016. Une 2e victoire sur le PGA Tour pour le Japonais de 23 ans qui passe de la 19e à la 12e place mondiale.

Hideki Matsuyama

Bien lancée par Jordan Spieth à Hawai, cette année 2016 tient là son plus beau tournoi.

Que ce soit en termes de fréquentation avec plus de 618 000 spectateurs sur quatre jours, et bien sûr en termes sportifs avec un dénouement comme seul le golf en a le secret.

Après 2 petites heures de jeu ce dimanche, ils étaient 5 en tête : Danny Lee, Rickie Fowler, Harris English, Bryce Molder et Hideki Mastuyama.

Molder trop tendre, English parti de trop loin, Danny Lee leader en perdition, le match entre le star Japonaise et le n°4 mondial va définitivement se lancer sur le 10. Moment choisi par Rickie pour rentrer son chip de 15 mètres pour birdie.

Rickie Fowler en pleurs en conférence de presse

Matsuyama qui avait jusque-là enchaîné les pars du 2 au 12 va jouer -3 sur sur les six derniers pour venir arracher un playoff grâce à un putt magistral de sang-froid de 5m50 a 18.

Un playoff inespéré puisque Fowler comptait deux coups d’avance au départ du par 4 driveable du 17. Le récent vainqueur à Abu Dhabi va alors « surcluber » et sortir le driver pour finir dans l’eau derrière le green.

Au 4e trou d’un playoff que le Japonais domine, les deux hommes attaquent le 17 pour la 2e fois de la journée. Rickie rate à gauche et retourne dans l’eau. Une erreur de trop qui « offre » au Japonais sa 2e victoire sur le PGA Tour après celle déjà acquise en playoff il y a 2 ans face à Kevin Na au Memorial.

Touché par cette défaite devant sa famille, en particulier ses grands-parents, Rickie Fowler a fondu en larmes avant d’être rapidement libéré par les journalistes (pressés de voir le Superbowl ?).

Mastuyama, déjà 5e à Augusta en 2015….

Le joueur Japonais, empreint d’un calme admirable malgré le public alcoolisé et chauvin du TPC Scottsdale, n’a pas fait dans les sentiments et s’offre par la même occasion son 3e Top 5 de suite dans cette épreuve qui prend de plus en plus d’importance sur le PGA Tour.

A deux mois du Masters, il est également bon de rappeler que ce joueur à la hauteur de balle intéressante avait terminé 5e l’année dernière à Augusta. Il y avait d’ailleurs signé la meilleure carte le dimanche avec Rory McIlroy (66).

Encore un homme candidat pour aller titiller nos quatre fantastiques dans les mois qui viennent.

Enfin l’autre bonne nouvelle avant Pebble Beach la semaine prochaine, c’est le retour en forme de Phil Mickelson.

Le joueur de 45 ans (mais un swing tout neuf !) a bien réagi avec une 11e place après son cut raté à Torrey Pines : « J’en prends du plaisir comme j’en avais pas pris depuis longtemps. Le golf me paraît de nouveau facile. J’ai un parfait contrôle de ma balle ».

(Credits Photos : AP)

A propos de Hervé MARQUES

Prétendant éconduit de Natalie Gulbis, Hervé passe sa colère en envoyant des slices sur les golfs de la région parisienne. Lorsqu’il est hors d’état de nuire, vous pouvez le retrouver sous sa casquette de journaliste sur Canal+, Golf Channel…et Monsieur golf bien sûr !

vos réactions nous intéressent, laissez-nous un commentaire :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *