Conférence de presse de Tiger Woods (extraits)

Par le 1 décembre 2011
email
Print Friendly and PDF

Avant le 1er tour du Chevron World Challenge, Tiger Woods s’est livré au traditionnel exercice de la conférence de presse d’avant-tournoi. L’ancien n°1 mondial s’est bien sûr exprimé sur son état de forme mais aussi sur son calendrier 2012.

Un mirage. Avec le recul, c’est comme cela qu’on pourrait interpréter la 2ème place du Tigre sur ce tournoi l’année dernière. Un temps révolu comme l’ont montré ses bonnes prestations en Australie et comme l’affirme Woods lui-même : « L’année dernière, je ne connaissais pas autant mon nouveau swing que maintenant. Ce que j’ai fait en Australie valide le processus que je mets en place avec Sean Foley depuis deux ans. Hormis, une journée où j’ai dû frapper trois mauvais coups et où j’ai mal putté, je trouve que j’ai très bien joué ». En obsédé de la perfection, l’Américain apparaît toutes dents blanches dehors lorsqu’il s’agit d’évoquer cette nouvelle maîtrise : « Maintenant quand je frappe un mauvais coup, je sais tout de suite ce qui n’a pas fonctionné et je peux le corriger dès le coup d’après, avant je n’étais que dans le rôle d’apprentissage du travail que Sean faisait sur mon swing ». A 35 ans, cela fait déjà la troisième fois que Woods entreprend une refonte de son geste, un travail fastidieux qui angoisse parfois les fans et les observateurs, mais certainement pas lui : « J’ai l’impression que certaines personnes pensent qu’on peut changer de swing en une nuit mais ça ne fonctionne pas comme ça. La dernière fois ça m’a pris presque deux ans et là c’est la même chose. Maintenant, je me sens plus très loin d’être de retour ».

Tiger joue au Monopoly

De retour vers les sommets, tous les amoureux du golf l’espèrent (ou qu’ils se taisent à jamais !)…reste à connaître le chemin que le Tigre empruntera dans son ascension. Comme nous vous l’annoncions sur ce blog il y a quelques semaines, il est d’ores est déjà acté que l’homme aux 14 Majeurs commencera sa saison à Abu Dhabi sur l’European Tour la dernière semaine de janvier. La suite relève en partie du my$tère : “ Tim Finchem (commissioner du PGA Tour) veut que nous jouions des tournois différents chaque année comme je l’ai fait cette année. Je ne vois pas pourquoi je changerai ça l’année prochaine ». Des propos prompts à lancer une danse du ventre chez les organisateurs de tournoi du PGA Tour. D’un point de vue strictement golfique, le Honda Classic pourrait être le nouveau tournoi ciblé par Tiger. Le parcours de Palm Beach lui plaît et ne situe qu’à quelques kilomètres de sa maison floridienne de Jupiter. Une nouvelle date qui ferait office de préparation idéale en vue du WGC Cadillac Championship à Doral la semaine suivante. Au vu des habitudes de Woods, il pourrait également très bien débuter son année sur le PGA Tour au WGC Accenture Match Play Championship.

Enfin, s’il est une autre habitude dont Tiger ne semble pas enclin à se départir, c’est la rareté de ses apparitions : « Les gens ne réalisent pas combien d’heures je joue afin d’être prêt sur un tournoi. Ces derniers temps, je n’ai pas pu le faire pour des raisons médicales, mais de toute façon je ne suis pas du genre à pouvoir enchaîner les tournois d’une semaine sur l’autre. Je préfère m’entraîner à fond et arrivé gonfler à bloc sur un tournoi ». De 2000 à 2007, Woods n’a passé la barre des 19 tournois qu’à deux reprises. A titre de comparaison, l’actuel n°1 mondial Luke Donald en cumule déjà près de 25 cette année.

A propos de Monsieurgolf

2 Commentaires

vos réactions nous intéressent, laissez-nous un commentaire :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.