Farmers Insurance Open : Les choses sérieuses commencent

Par le 24 janvier 2013
email
Print Friendly and PDF

Il y a la pré-rentrée scolaire, et puis il y a le grand jour, celui où le cartable pèse aussi lourd que le sac de John Daly (télé incluse).

Cette grande rentrée du PGA Tour, on y est avec la Farmers Insurance Open sur le parcours de Torrey Pines dans la grande banlieue de San Diego en Californie…vous savez ce méchant petit état qui veut ponctionner quelques litres de kérosène en plus sur le jet de Phil Mickelson.

Avec cette polémique, le gaucher américain a tout de même réussi l’exploit de reléguer au second plan la rentrée sur le PGA Tour de Tiger Woods, sur « son » parcours.

Dommage pour Lefty qui n’avait pas besoin de s’exiler sur le terrain fiscal pour qu’on parle de lui cette semaine, le sportif aurait suffi. En effet, Mickelson, qui habite à quelques kilomètres de Torrey Pines, connaît l’endroit comme sa poche et s’y est imposé à trois reprises.

Après un week-end satisfaisant au Humana Challenge (12 birdies, 0 bogey), Phil semble avoir les armes nécessaires pour offrir à Tiger une belle résistance.

Entre 1999 et 2008, seuls deux joueurs ne portant pas le nom de Woods ou Mickelson se sont imposés sur ce parcours. Et même si la constance ne fait plus partie de leurs qualités (surtout pour Mickelson), on peut toutefois espérer un nouveau duel entre les deux hommes cette semaine.

 

Snedeker pour le doublé ?

 

Même si les médias et le public vont sûrement se nourrir de cette rivalité cette semaine, d’un point de vue objectif, difficile de trouver meilleur favori que Brandt Snedeker, tenant du titre.

L’édition 2012 avait en effet été le point de départ d’une année riche en défaillance dominicale. Leader avec trois coups d’avance, Kyle Stanley s’était complètement écroulé au 18 avant de perdre en playoff face au futur vainqueur de la FedEx Cup.

Depuis Snedeker n’a pas faibli, et l’intersaison n’a en rien enrayé la machine (3e au Tournament of Champions et -19 au Humana Challenge). Le 8e joueur mondial possède en plus un putting pouvant faire merveille sur les greens désormais plus rapides de Torrey Pines.

 

Le triomphe d’un outsider ?

Snedeker, Woods, Mickelson, difficile d’imaginer que l’un des trois hommes ne puisse pas prétendre à la victoire cette semaine. Après, il y a les secondes lames habituelles comme Dustin Johnson, Bubba Watson ou encore Rickie Fowler.

D’autres noms moins ronflants ont également un profil intéressant sur ce parcours comme Stewart Cink, qui revient en forme et qui a souvent bien figuré sur ce parcours. Mêmes arguments pour Charles Howell III  qui reste sur une 3e place au Sony Open et une défaite en playoff dimanche dernier. Toujours en quête d’une invitation pour le Masters, le natif d’Augusta à l’occasion de mettre fin à six ans de disette sur le PGA Tour.

Pas de hasard si tous les noms évoqués sont américains. En effet, depuis la création de ce tournoi en 1952, seuls deux joueurs ont réussi à briser ce monopole, Gary Player (1963) et José Maria Olazabal (2002).

Enfin, l’autre acteur en vedette cette semaine risque d’être la pluie. Les deux parcours, Nord et Sud, risquent d’être arrosés jeudi et surtout vendredi.

Rendez-vous à partir de 21h sur Golf+ et bien sûr sur le blog pour suivre les quatre tours du tournoi d’un tournoi qui s’annonce encore une fois passionnant…

 

A propos de Monsieurgolf